Astro-Culture : Colette Maze – Claude Debussy

J’ai eu l’immense plaisir de rencontrer Mme Colette Maze qui aura bientôt 104 ans. Quelle belle âme au service de la musique, cet art universel, on ne le dira jamais assez. Pianiste depuis l’âge de 4 ans, Colette Maze voue une passion infinie à Claude Debussy. Elle m’a longuement parlé de sa relation onirique avec le compositeur en des termes où la poésie et la musique ne font qu’un. Comme tous les artistes, Colette Maze a l’âme voyageuse, réceptive aux chants du cosmos. À la suite de notre rencontre, elle m’a fait le grand honneur de me demander de rédiger une étude astrologique entre son thème et celui de Debussy. Cette étude figure dans le livret qui accompagne son dernier CD : « 100 ans de piano. »

Je la remercie de m’avoir donné l’autorisation de la reproduire ici même.

Fabrice Pascaud

 

 

ET IL RESTERA LES MÉLOPÉES DE LA MER …

Ce n’est pas parce que deux nuages se rencontrent que l’éclair jaillit, c’est afin que l’éclair jaillisse que deux nuages se rencontrent. (Aphorisme Étrusque)

Cette parole secrète que l’on entend murmurer en l’autre tel un écho feutré en soi dès le premier échange de regards, le moindre battement de cils, nous lie à jamais sur la même fréquence vibratoire. Ainsi de l’amour qui au-delà des espaces bat comme un cœur et réinvente son rythme sur un autre temps, celui de l’amour infini. Cette parole secrète qui libère cette incantation pour conjurer le temps : « Je t’ai toujours reconnu(e), tu sais… » C’est vraisemblablement cette sensation troublante qui fait dire à André Breton : « Aimer, d’abord. Il sera toujours temps ensuite de s’interroger sur ce qu’on aime jusqu’à n’en vouloir plus rien ignorer. » Et il en va ainsi de l’amitié et des séductions intellectuelles, et ce, même si ces dernières sont d’emblée traduisibles.

Comment s’orchestrent ces affinités ?

L’astrologie par l’étendue de son éventail d’appréhension aide à comprendre le langage de ces subtiles connexions. La synastrie est une technique de lecture astrologique qui superpose deux cartes du ciel afin d’en étudier les corrélations. Cette lecture permet de voir les fils invisibles qui relient ou/et opposent deux êtres. Deux théâtres mythologiques se rencontrent, s’interpénètrent. Les intéressés échangent leurs symboles comme rite de passage sous l’aura de leur ciel intérieur.
 Par exemple, la rencontre du Soleil d’un thème masculin avec la Lune d’un thème féminin laissera présager une entente où chacun sera à même de comprendre les éclipses marines de l’autre. À l’inverse, le Soleil d’un thème féminin épousant la Lune d’un thème masculin marquera une inversion des pôles et donc une expression différente de la sensibilité. La rencontre de Vénus d’un thème avec le Mars d’un autre thème parle de la passion et de l’attirance. Autant de petits claviers d’interprétation qui ouvrent la compréhension sur des perspectives plus vastes et plus fines…
La carte du ciel analogiquement s’apparente à une partition musicale céleste intérieure. Chaque planète entonne le chant, suit le rythme qui lui est propre pour composer une mélodie à l’unisson de l’ensemble des astres du thème natal. L’être vit secrètement sa mélodie qui le relie intimement, secrètement à l’univers. Et cette vibration subtile entre aussi en résonance avec certains êtres dont la rencontre relève des affinités électives.

Colette Maze

Les artistes plus que tout autres présentent un monde intérieur particulièrement réceptif au langage du symbole. Colette Maze, pianiste depuis l’âge de 5 ans — initiée à l’âge de 15 ans à la méthode d’Alfred Cortot dans la classe de Jeanne Blancart —, a consacré sa vie à la musique, laissant vivre en elle cette vibration subtile et insaisissable qui enveloppe et pénètre à la fois le corps et l’esprit.

Thème Colette Maze(Cliquer pour agrandir)

Née sous le signe des Gémeaux, signe du dieu Hermès, le voyageur aux pieds ailés qui établit la communication, l’échange. Colette Maze est donc habitée par ce mouvement intérieur bercé par la Lune qui gouverne Mercure (Hermès) à sa naissance. Ce Mercure convole harmonieusement avec Vénus, astre de l’art, de la beauté et de l’harmonie et Neptune, astre de l’imaginaire, de l’émotion et de l’infiniment grand.

Le signe des Gémeaux, d’élément air, dans l’homme zodiaque, régit les mains, le souffle et le système nerveux. Ainsi le toucher, la sensibilité tactile propre au piano sont-ils au rendez-vous de sa destinée. Saturne, dieu du temps, de la quête, de la profondeur et de la rigueur est à côté du Soleil et de Pluton dans le signe des Gémeaux. Contraste saisissant entre la légèreté, l’insouciance, la volubilité des Gémeaux et la gravité de Saturne et de Pluton. Son esprit voyage dans les profondeurs sans jamais se laisser totalement submerger, emprisonner par l’étreinte (Saturne) et l’inquiétante étrangeté (Pluton). Puis, sur l’axe d’horizon le face à face de Mars Lion et de Jupiter Verseau lui confère son dynamisme, son enthousiasme et sa soif de liberté. Jupiter en Verseau, Zeus, converse harmonieusement avec le tandem Soleil Saturne, composante de grandeur et de longévité. Non loin, Uranus, dieu du ciel, ressortant du mythe de Prométhée, présent dans son signe de prédilection, Verseau, apporte sa note d’indépendance, d’originalité. Colette Maze, femme artiste libre comme l’air de la musique.

Claude Debussy

Un compositeur va s’inscrire très tôt dans sa vie pour ne jamais la quitter ; il est son ombre et sa lumière. Colette lui voue une passion sans limites. C’est le compositeur Claude Debussy, natif du signe du Lion. Ce Soleil du Lion vient à la rencontre du Mars et de l’ascendant de Colette. La flamme léonine de la passion scintille, brûle de ses mille feux ! Pour Colette, la rencontre de Debussy, c’est voir le Soleil dans sa toute magnificence, le regarder de ses yeux de chair pour se fondre dans sa chaleur et son rayonnement. Le Soleil symbolise aussi l’élément masculin dans un thème féminin, dire que Debussy est le père/le maître/l’homme de sa vie dans l’acception de s’y abandonner corps et âme n’apparaît pas exagéré. Il est son illumination qui enflamme son être au plus profond, il est sa pulsion de vie.

Thème Claude Debussy(Cliquer pour agrandir)

Puis, plus remarquable encore, la Lune de Colette siège dans le signe de feu du Bélier et plonge dans l’océan de Neptune de Debussy. Là, c’est la fusion des sentiments, du rêve de Colette avec le lointain intérieur du compositeur. Il tangue l’un et l’autre à l’unisson. L’univers de Debussy n’a pas de secret pour Colette, tout passe par la perception, la sensibilité et le registre des émotions. Neptune, astre de l’inspiration, de la musique bouleverse et berce de ses vagues dansantes l’âme (Lune) de Colette. Neptune, dieu Poséidon, n’entend-on pas au loin le chant de la mer, des sirènes, des elfes, si cher à l’univers de Debussy ? D’ailleurs, Colette, totalement habitée, déclare à propos de Debussy : « Son église c’est le cosmos. » Quelle magnifique définition de Neptune qui compose merveilleusement avec Vénus, astre de la création et des arts dans le thème du compositeur !

Deux âmes inséparables

Dire que le ciel de l’un attendait la venue de l’autre pour poursuivre son incarnation ici-bas relève d’une troublante évidence lorsque l’on regarde ces deux thèmes astrologiques. Car, pour rester dans le sublime, la Lune de Claude Debussy communie avec le trio Mercure (je pense, je communique) Vénus (j’aime, je crée) Neptune (je rêve, je ressens) de Colette. Ils sont intimement liés, ne peuvent se quitter. Ils voguent dans un long et immense et raisonné voyage de tous les sens. Colette, danseuse de Delphes, La fille aux cheveux de lin par son toucher « eaurifère » perpétue la vibration océane de Debussy. Quelques Pas sur la neige la conduisent dans le silence de cette blancheur vers la demeure marine de Claude Debussy.

Colette et Claude, deux âmes inséparables qui, pour paraphraser Rimbaud, composent des silences, des nuits, notent l’inexprimable et fixent des vertiges.

Fabrice Pascaud

Par |2018-10-12T15:51:39+00:0010 mai 2018|Astrologie, Publications|2 Commentaires

À propos de l'auteur :

Astrologue et tarologue. 40 ans d’expérience. A été membre du comité de lecture de la revue « L’astrologue » fondée en 1968 par André Barbault. A exercé conjointement à son activé d’astrologue et de tarologue, le métier de journaliste durant 23 ans. Ses compétences ont été saluées par 4 étoiles dans le Guide de la voyance d’Anne Placier.

2 Comments

  1. Catherine 11 mai 2018 à 11 h 38 min - Répondre

    Ravi de vous retrouver sur ce nouveau site que je trouve très agréable.
    Merci pour cette belle étude astrale. Vous alliez merveilleusement le langage symbolique à l’écrit, c’est un plaisir de vous lire.
    Merci beaucoup.

    • Fabrice Pascaud 12 mai 2018 à 8 h 21 min - Répondre

      Bonjour Catherine,
      vous êtes la première à déposer un commentaire sur ce nouveau site.
      Merci pour votre fidélité.
      Toujours passionnant d’étudier les rencontres symboliques entre deux personnes.
      Cela démontre que nous sommes habités par le symbole et de ce fait par le processus astrologique.
      Il faudra encore du temps pour que « cette évidence » soit admise entre dans les consciences.
      Mais je ne désespère pas que cela vienne d’ici quelques années.
      À bientôt

Laisser un commentaire