Brève sur Mars…

Note brève sur Mars

Dans un précédent article intitulé : Astrologie mondiale, entre espoir et inquiétudes, daté du 25 juillet 2015, j’attirais l’attention sur les mouvements de Mars et de ses phases de rapprochements de la Terre, sachant que les orbites d’avec cette dernière sont elliptiques. Je précisais que la distance de Mars à la Terre se situe entre 401 millions de km au maximum et 54,600 millions de km pour l’extrême minimum (jamais atteint).

Toujours dans le même article, j’indiquais la date du 22 mai 2016 comme étant le jour où Mars serait le plus proche de la Terre (Périhélie), c’est-à-dire à 76,326 millions de km. J’énumérais pour étayer mon propos des dates antérieures qui furent significatives d’événements critiques majeurs liés à ce phénomène astronomique.

 Pleine Lune du 21 mai 2016

Pleine Lune du 21 mai. Cliquer pour agrandir

MARS + PROCHE DE LA TERRE

22 mai, Mars au plus près de la Terre.

Pleine Lune

Le 22 mai sera précédé par la Pleine Lune du 21 mai. La proximité de ces deux mouvements astronomiques est loin d’être neutre sur le plan astrologique.

Cette pleine Lune s’inscrit en conjonction de Mars, et l’ensemble se déploie dans une forte dissonance, à savoir, comme déjà mentionné en juillet 2015, le semi-carré à Pluton lequel adresse un sesqui carré au Soleil. Nous avons donc là ce que j’appelle la figure couperet : une opposition + un semi-carré + un sesqui carré = configuration de très grande tension. Dans l’approche constructive, cette figure évoque aussi une équerre, autrement dit, et sans ironie aucune : mettre les choses d’équerre, donc apporter de l’ordre.

Force est de constater que nous sommes dans une conjoncture politique et sociale de cette teneur. La montée permanente du désordre, de la violence auxquels s’ajoutent des phénomènes naturels comme le gigantesque incendie au Canada. Aux dernières nouvelles (18 mai), l’incendie est reparti à fort Mc Murray. Mars, dieu de la guerre, d’élément feu symbolise l’action, l’agressivité, le combat, la guerre, etc. Dire que nous sommes confrontés à un débordement de violence depuis l’approche progressive de Mars qui a commencé le 17 avril relève hélas d’un triste constat.

Symboliquement, le canevas qu’offre le ciel est le suivant : la Lune marque le peuple, la foule. Le Soleil, c’est le pouvoir, l’autorité… Dans cette pleine Lune (opposition Lune Soleil) nous avons donc le peuple qui s’oppose à l’autorité. Cette opposition s’inscrit dans le semi-carré Mars Pluton : cocktail détonnant chargé de violence pouvant aller aux pires extrêmes (Pluton = pulsion de mort. Sans oublier sa charge symbolique liée à la menace sourde, silencieuse qu’est le terrorisme). Sans omettre le sesqui carré Pluton Soleil qui là en la circonstance touche directement le cœur, l’autorité. (Comme je ne cesse de le répéter, il faut toujours partir de la réalité et aller au thème et non l’inverse, ce qui nous épargne ainsi bien des délires d’interprétation…)

François Hollande, etc.

Si nous jetons un œil sur le thème de François Hollande, que notons-nous ? Mars dans sa phase de rétrogradation (qui a démarré le 17 avril à 8°54 Sagittaire) va former à nouveau un carré au Pluton natal. Dans le même temps, Pluton transite en aspect exact la Lune natale dans l’opposition à la conjonction Jupiter Uranus natale. Se dessine une conjugaison d’aspects à résonances plutoniennes sombres et inquiétantes (difficiles de trouver d’autres termes de plus basse fréquence). L’on sait la position de Hollande qui a déclaré dernièrement qu’il ne reculerait pas…

Nous sommes donc dans une situation de tension extrême où chacun reste campé sur ses positions. Ne pas oublier la présence du carré en T Jupiter Saturne Neptune qui peut se traduire par : débordements radicaux de toute part.

Une telle situation est intenable sur la durée, la déferlante jovi-neptunienne finira par faire céder la rigidité saturnienne, mais de quelle façon ? Là est la question.

Sera-ce un drame collectif, plongeant le pays dans un deuil national, qui mettra un terme à cette situation qui semble de plus en plus incontrôlable ? Ces propos n’engagent que moi, bien sûr, et j’espère grandement me tromper. Mais cette présence de Pluton sur la Lune natale de Hollande pèse de tout son poids… et l’axer uniquement sur sa perte de popularité qui a toujours été très basse depuis son accession à la fonction présidentielle me semble bien en deçà de la teneur symbolique d’une telle configuration.

Par conséquent, cette pleine Lune du 21 mai sera à suivre attentivement dans la totalité de son cycle.

Fabrice Pascaud

Mots clés :

Commentaires : 10 commentaires

  1. jeanne dit :

    merci pour votre analyse toujours aussi pointue, avez vous utilisé le tarot pour compléter votre interprétation astrologique?
    au plaisir de vous lire

    • Fabrice dit :

      Bonsoir Jeanne
      non, je n’utilise jamais le tarot lorsque je fais des études astrologiques sur le plan mondial, collectif. Le tarot doit rester « interactif » et purement individuel. Je ne l’utilise que lors des consultations. Le tarot me sert à me laisser porter par mes ressentis et me permet de créer un lien par conséquent plus intuitif avec la personne qui me consulte. C’est en fait une approche totalement différente sur le plan « psychique » que celle de l’astrologie.
      Merci de votre message 😉

  2. bruce dit :

    Bonjour Fabrice
    Analyse astro très pertinente certes mais est il « judicieux « de comparer et /ou d’interpreter une configuration personnelle fusses t’elle celle d’un chef d’Etat à celle d’un pays ? Nous ne sommes plus en monarchie et j’ai l’espoir de croire à la gouvernance d’une collégialité et non d’un seul homme . Une autre possibilité serait d’interpréter Le passage de Pluton (très fort dans son thème)sur sa lune natale par des « ennuis d’ordre privés (santé-relationnel proche familial )Ce transit est éminemment révélateur de ce dont il faut accepter de se séparer pour « son développement personnel  » peut être pour lui ,de sa carrière politique ?? Sans aucun parti pris de ma part ,étant agnostique et apolitique .
    Cordialement

    • Fabrice dit :

      Bonjour Bruce,
      votre question est importante. Certes le passage de Pluton peut effectivement concerner sa vie intime et donc privée. Mais il ne faut pas oublier le jeu des maîtrises et la Lune a maîtrise sur le duo Jupiter Uranus… Se séparer de sa carrière politique, dites-vous. C’est une approche pertinente mais reste à savoir sous quelle forme ? De plus, pour un homme qui a tout centré, sacrifié dans ce but, il me semble peu probable qu’un tel choix se vienne de lui ; ce sont les évènements qui pourraient le contraindre en ce sens. Il va sans dire que ces propos n’engagent que moi et ne retirent rien aux vôtres. Merci pour votre commentaire.

  3. Dominique dit :

    Merci, Fabrice, de nous fournir des clefs d’intelligibilité du monde.
    Mais que redouter le plus de l’inquiétante étrangeté du symbolique ?
    L’Ordre ou le désordre ?
    L’un comme l’autre nous renvoient dans cette attente tragique à ce qui nous échappe.

    • Fabrice dit :

      Dominique,
      « Le désordre, c’est l’ordre moins le pouvoir » a dit Léo Ferré qui avait le sens de la formule. Mais là, cet ordre de l’intelligence que sous-entendait Ferré me semble absent, à moins que je ne le perçoive pas. Nous sommes quoi qu’il en soit au cœur de « cette attente tragique » dont tu parles.
      « La poésie ne rythmera plus l’action, elle sera en avant. » Rimbaud. Même la poésie a choisi la voie de l’occultation. Il nous reste donc à cultiver la direction du « signe ascendant » dans le sens où André Breton nous l’a transmis.
      En 2018, le cycle Jupiter Neptune se reforme. Gageons qu »il marquera un nouvel élan à visage humain et fraternel, mais nous n’y sommes pas encore.

  4. Eliane dit :

    Bonsoir,
    Vos prévisions sont bien pessimistes mais ne me surprendront pas vraiment certain astrologue ami.
    Mais il convient toujours de dire toute vérité surtout si dérangeante. J’espère que des politiciens liront votre article … ou seront informés car certains sont férus d’astrologie.
    A bientôt.
    Bien à vous.
    .

    • Fabrice dit :

      Bonjour Eliane
      « Dire toute la vérité… » J’essaie du moins d’être dans l’exactitude de la configuration et de ce qu’elle implique symboliquement. En astrologie mondiale, l’interprétation se veut plus pragmatique, car elle ne répond pas, comme pour l’astrologie individuelle, au jeu de la psychologie. Une configuration, une interprétation et le rendez-vous avec l’histoire et son événement. Telle pourrait être sa définition.
      Merci de votre message Eliane.

  5. Frédérique dit :

    Bonjour Fabrice,
    certes, votre analyse est sombre, mais le contexte l’est tout autant et comment en toute objectivité se montrer optimiste ? Ce serait faire preuve d’un aveuglement que l’étude astrologique interdit d’emblée.
    Je lis toujours vos articles avec intérêt. J’apprécie votre sérieux et professionnalisme. De plus, ils sont toujours rédigés dans un style agréable, ce qui ne retire rien au plaisir, bien au contraire.
    Bonne continuation à vous et prenez soin de vous car j’ai su que vous aviez traversé une période très difficile.

    • Fabrice dit :

      Bonjour Frédérique,
      merci pour votre message et votre attention.
      Je vous avouerai avoir hésité à publier cet article. Rajouter du sombre à du noir n’est pas très constructif… Mais le silence pour ne pas dire le mutisme est-ce la meilleure attitude à adopter ?
      Nous verrons…
      Vous êtes toujours le/la bienvenu(e)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *