Brève sur Uranus en Taureau

Introduction

Uranus entrera dans le signe du Taureau le 7 mars 2019 et y séjournera jusqu’au 25 avril 2026.

Transit majeur car cet astre a une révolution de 84 ans. Un rapide calcul nous ramène donc à 1934, année de sa précédente entrée dans ce signe. Je vous épargnerai un retour dans le passé à des fins d’illustrations analogiques des événements marquants qui se sont produits lors de ce transit (qui dure sept ans dans chaque signe). S’appuyer sur le passé pour tenter de comprendre le présent et, plus périlleux, appréhender le futur ne semble pas la meilleure des approches. Surtout avec Uranus qui symbolise le renouveau, la révolution et par conséquent le jaillissement de l’inconnu. Retenons seulement que 1934 suit la grande dépression de 1929 (découverte de Pluton en 1930) est à deux ans du Front populaire et à cinq ans de la Seconde Guerre mondiale. Autant d’événements qui, le moins que l’on puisse dire, ont ébranlé considérablement l’histoire de l’humanité telle la foudre uranienne.

 

Survol des fondamentaux

Uranus 

  • Élément : feu.
  • Signe : Verseau – Exalté en Scorpion, mais c’est à prendre avec des réserves.
  • Psychologie : besoin irrépressible de se démarquer pour imposer ses propres valeurs, d’où une inflation du moi dans le cas où l’astre serait vécu dans ses penchants excessifs. Par voie de conséquence, signe un caractère individualiste, très indépendant n’aimant pas traverser dans les clous ; c’est lui qui plante les siens. Forte charge en impulsivité parfois en violence soudaine.

Forte concentration, solidement fixée sur un objectif. Dans la tendance faible, cela peut donner du sectarisme, une étroitesse de vue, le sujet est animé d’une volonté radicale ne supportant aucune entrave, d’où son côté extrémiste. À ceci s’ajoute une passion ardente conduisant le sujet à se dépasser, à se révolter, à se dresser contre l’ordre, la tradition, les acquis, etc. Cet astre fonde donc les révolutionnaires pour le meilleur ou le pire, selon.

Refus du conformisme, des voies toutes tracées, besoin de se frotter à l’inconnu, de découvrir, de bouleverser pour changer l’ordre des choses ce qui fait dans le côté constructif des pionniers, des inventeurs de génie qui font progresser l’humanité. Dans le côté négatif, des marginaux sans points d’ancrage animés par des actes irrationnels.

La provocation, le désordre pour faire bouger, secouer l’ordre des choses est dans ses attributs, il ne recule pas, il avance, c’est sa fonction, il se sent poussé, animé par une forte conviction, comme le sentiment d’avoir une mission à accomplir.

En valeur d’énergie : c’est la puissance verticale qui s’élance et trace sa propre trajectoire.

Rattaché à Ouranos, le dieu du ciel.

Prospective

Je jette ici quelques grandes lignes de réflexion :

  • Taureau, signe de terre, fixe marque le cœur du printemps. Uranus en ce signe pourrait donc avoir des répercussions sur les secteurs liés à l’agriculture. Ce secteur en crise demande une refonte totale et radicale à certains égards. Si rien n’était fait en ce sens, dans ce cas Uranus verserait dans son versant impulsif et révolutionnaire. De fait, la France rurale, paysanne pourrait se soulever en masse (mais n’est-ce pas déjà le cas avec le mouvement dit des « Gilets jaunes »).
  • Autre secteur, celui de l’alimentation. Le Taureau symbolise aussi l’oralité. Peut-être verrons-nous le mode alimentaire changer, se modifier, mais de quelle sorte ? Avec Uranus, symbole de l’efficacité, de la rapidité, il ne s’embarrasse pas de détails, souhaitons que nous ne débouchions pas sur des formules de repas tout conditionné, genre pilule miracle qui contiendrait soi-disant tout ce qu’il faut pour la santé, ceci afin de gagner du temps, on avale tout en travaillant.
    Les réseaux de distributions alimentaires et de ventes se développeront de plus en plus vers la robotique, entraînant peu à peu une forme de déshumanisation, l’homme s’efface derrière le robot. Ce dernier étant opérationnel 24 h/24 h ! Efficacité et rapidité, les mots clefs d’Uranus, entre autres. Multiplication des centres d’alimentation et de restaurants sans vendeurs ni serveurs, par exemple.
  • Le secteur lié à au sexe. Ne jamais perdre de vue les axes, là nous sommes dans l’axe Taureau-Vénus-l’amour — Scorpion-Mars-Désir. Uranus ne sera donc pas sans effet sur ce que l’on appelle le monde du cyber sexe, sans doute changera-t-il de nom entre-temps. L’amour en virtuel sans partenaire réel, le sexe sous le contrôle de la haute technologie. Le monde présent prône de plus en plus le culte de l’ego, de l’individualisme, Uranus jouerait là son rôle de non-attachement, autrement dit, jouissez sans entrave et sans vous embarrasser ni de sentiments ni de personne.
  • Le secteur lié à la finance et donc le monde bancaire (le Taureau régit la maison 2) va connaître lui aussi une révolution et de taille. Dématérialisation progressive de l’argent en espèce pour favoriser le paiement numérique via smartphone et autres nouveautés à venir. Le sonnant et trébuchant ne trébuchera plus dans les poches, mais se réduira à des chiffres sur écran. Certains pays scandinaves y sont déjà sans oublier le Japon (pays en pointe sur la question de la robotique).
  • Le marché de l’art (Taureau-Vénus) contemporain (Uranus) pourrait connaitre une large et nette expansion. Les œuvres d’art contemporain atteindront des cotes égales à celles d’œuvres dites modernes ou plus anciennes historiquement parlant. Il est manifeste que ce secteur sera particulièrement porté et porteur, l’art étant l’une des valeurs refuges… À ceci s’ajoute le monde du luxe, de l’esthétisme, etc. La création artistique purement numérique pourrait être davantage reconnue et connaître un net développement. Ouverture de galeries d’art virtuel, etc.

Reste ensuite la part d’inconnu propre à Uranus qui peut nous contraindre à nous adapter bon an mal an à de nouvelles formes de vie, de comportement, etc. Mais ces surgissements de l’inconnu resteront dans le cadre analogique du Taureau, Vénus maison 2 avec effet sur l’autre versant du Scorpion, Mars, Pluton maison VIII (mort, sexualité, ploutocratie…)

Fabrice Pascaud

Par |2018-12-31T15:02:11+00:0031 décembre 2018|Articles, Astrologie|3 Commentaires

À propos de l'auteur :

Astrologue et tarologue. 40 ans d’expérience. A été membre du comité de lecture de la revue « L’astrologue » fondée en 1968 par André Barbault. A exercé conjointement à son activé d’astrologue et de tarologue, le métier de journaliste durant 23 ans. Ses compétences ont été saluées par 4 étoiles dans le Guide de la voyance d’Anne Placier.

3 Comments

  1. Alexandra 18 janvier 2019 à 22 h 24 min - Répondre

    Très bonne analyse pour les novices que nous sommes de l’astrologie. J’aimerais aussi penser que l’année sera belle pour tout le monde sur le plan affectif mais si il y a le Uranus en Taureau, j’ai un peu peur que ce soir une source de tensions entre les gens et que 2019 soit une année record de baisse de natalité.
    Que dire au niveau international? Ces tensions entre les hommes et les femmes peuvent aussi provoquer une crise car tout le monde voudra se retrancher derrière ses positions.

    • Fabrice Pascaud 19 janvier 2019 à 7 h 58 min - Répondre

      Bonjour Alexandra,
      merci de votre message. Il faut rester rivé à nos désirs, nos rêves, nos projets. Chacun vivra les événements à sa façon, en fonction de l’état de sa vie présente aussi. N’oublions pas le côté innovateur d’Uranus, pour le meilleur ou le pire, certes. Mais ce n’est pas Uranus le responsable, mais ce que l’homme en fait, la façon dont il le vit, l’exprime dans sa dimension symbolique. L’humanité a déjà traversé des périodes sombres et elle s’en est relevée. Peut-être est-ce confronté au pire que l’homme donne le meilleur de lui-même ?

  2. Patrick G 31 décembre 2018 à 15 h 05 min - Répondre

    En voilà un article concret, bien synthétisé, dans la pure veine d’Uranus en quelque sorte. Merci, Fabrice, j’aime ce type d’approche directe.
    J’en profite pour vous souhaiter une très belle année 2019, et continuez à nous assaillir d’articles.

Laisser un commentaire