Le Tarot de l’art d’aimer : La Papesse

TAROT

Support divinatoire pour certains, miroir psychologique pour d’autres, le Tarot s’adresse avant tout à notre monde intérieur, à cette partie secrète qui attend qu’on lève son voile pour nous donner à voir et à comprendre notre présence au monde. Vingt-deux arcanes majeurs qu’il faut considérer comme un livre initiatique auquel il manque la reliure.

Cette reliure c’est à chacun de nous de la créer en fonction de notre parcours individuel et spirituel, car le tarot est avant tout un chemin initiatique qui s’ouvre par l’arcane I Le Bateleur jusqu’au Mat (l’arcane sans nombre). Et il ne saurait y avoir de chemin initiatique sans amour qu’il soit à la fois charnel et spirituel. Sur le plan de l’incarnation terrestre, l’amour a besoin de s’incarner dans une âme, un esprit et un corps. C’est pourquoi « Le tarot de l’art d’aimer » abordera essentiellement chaque lame sous cet éclairage, celui des sentiments et de l’amour. Nous découvrirons ainsi du premier au dernier arcane comment celui-ci vit sa passion amoureuse.

La Papesse - Arcane II du tarot de Marseille

La Papesse – Arcane II

PRÉSENTATION

La Papesse symbolise l’autorité spirituelle. Par elle s’ouvre l’initiation, le rideau de la connaissance qui se dresse derrière demande à être écarté. Sur ses genoux repose le livre des mystères de l’initiation qu’elle oriente en direction de notre regard. Elle marque l’importance du principe féminin qui préside à toute chose en ce monde tant sur le plan profane que spirituel. Ce qui frappe lorsqu’on la contemple, c’est ce mélange de force et de majesté. Sa seule présence impose le respect, la grandeur spirituelle qui se dégage d’elle est manifeste.

Sa cape bleue exprime sa haute réceptivité, l’amplitude de son intelligence. L’intérieur rouge montre la puissance de ses énergies psychiques. Le col jaune, sa tiare à trois étages (âme, corps, esprit) de même couleur symbolisent son rayonnement solaire signe de divinité.

Nous sommes donc devant un personnage qui impressionne par son aura et sa capacité visionnaire. En effet, son regard s’oriente vers la droite, et exprime ainsi l’évolution, l’avenir, c’est de fait l’énergie yang qui perce à travers ses yeux. Elle nous invite à en faire de même, à emprunter notre propre route spirituelle, autrement dit, partir à la quête de nos pouvoirs perdus. Lesquels pouvoirs sont présents en chacun de nous. Par conséquent, il suffit d’écarter le rideau (qui se trouve derrière elle) pour entreprendre cette longue route intérieure qu’est l’initiation. Chemin difficile qui réclame une rigueur, une grande sagesse et une extrême prudence dont La Papesse est la digne représentation.

 

 

SA FAÇON D’AIMER

Elle est absolue et déterminée. L’amour pour elle s’orthographie avec un grand A ! De là, une exigence aiguë qui n’accepte pas la petitesse dans la relation. Celle-ci doit avoir une tenue morale exemplaire. Ainsi, il n’est pas facile de vivre à ses côtés, mais si son partenaire sait se montrer à la hauteur, la relation se construit dans l’harmonie la plus totale.

Très entière dans ses attachements, elle peut se montrer possessive, intransigeante pensant œuvrer pour le bien de l’autre. Hélas, sa faiblesse réside sur ce point : à trop vouloir faire le bien de l’autre, on finit par le déposséder de son propre vouloir et par voie de conséquence à l’étouffer. D’où des heurts et parfois des ruptures inévitables…

D’une fidélité à toute épreuve, on peut s’abandonner à elle, lui confier nos petits secrets, car son écoute est attentive et elle sait trouver les mots qu’il faut pour apaiser et éclairer. C’est donc la partenaire rêvée qui sait anticiper sur les désirs de l’autre. En sa présence, on se sent en totale sécurité et elle aime que la relation s’établisse ainsi. Elle adore être en avant, autrement dit, dominer les situations. Non à cause d’un ego surdimensionné, mais parce qu’elle est portée par une énergie altruiste qui l’oblige à se comporter comme la protectrice des êtres qu’elle aime. En retour, elle doit apprendre à accepter l’aide d’autrui, et ça ne lui est pas toujours facile. Sur ce point, elle a le sentiment de démériter à ses propres yeux.

 

ET SI LORS D’UN TIRAGE, LA PAPESSE RENCONTRE :

 

LE BATELEUR : l’effervescence, la jeunesse d’esprit et l’enthousiasme du Bateleur peuvent la déstabiliser, un peu, beaucoup, voire passionnément. Avec lui, elle découvrira des facettes de sa personnalité qu’elle ignore. Mais de là à dire qu’une relation durable puisse s’établir, ce serait aller trop loin. La Papesse sait toujours se ressaisir et revenir à ses propres valeurs.

 

L’IMPÉRATRICE : c’est un peu l’effet miroir. La Papesse doit procéder à des remises en question, s’interroger sur ses réelles motivations qui la poussent à vivre sa relation actuelle. Faute de quoi, un trouble pourrait s’installer et établir peu à peu une atmosphère irrespirable. C’est la phase d’autocritique nécessaire à la solidité de l’union.

 

L’EMPEREUR : La Papesse ne reste pas indifférente au charme de L’Empereur. Il est une énigme qui titille sa curiosité et son besoin de comprendre. L’Empereur détient un pouvoir sur elle qui l’intrigue. D’où une relation du type « à l’amour comme à la guerre ». Chacun cherche à épater l’autre au maximum. Le risque de la surenchère plane avec toutes les conséquences fâcheuses que cela sous-tend…

 

LE PAPE : le couple idéal ! Même valeur, même façon de concevoir la vie. Ils sont à l’image de ce que disait Saint Exupéry : « S’aimer, ce n’est pas se regarder dans les yeux, c’est regarder dans la même direction. » L’un renforce l’autre et l’aide à évoluer sur le chemin qui lui est propre. La loi des affinités électives est à son maximum d’expression. C’est l’amour avec un grand A, physique et spirituel.

 

L’AMOUREUX : si la Papesse traverse une période de solitude, celle-ci devrait cesser rapidement. Son cœur va battre la chamade, le frisson amoureux va lui apporter la chaleur qui lui manque. Par contre, si elle est dans une relation, celle-ci pourrait traverser une phase d’incertitude. Des questions se posent ou vont se poser : « Mes sentiments sont-ils si profonds et sincères que je le pensais ? », etc. Une nouvelle rencontre peut remettre tout en question…

 

LE CHARIOT : lame d’action et de mobilité Le Chariot va faire vivre à La Papesse des moments inoubliables, la chahuter un peu. Des rencontres l’amèneront à revoir certaines de ses valeurs. L’une d’entre elles pourrait s’avérer marquante, déterminante à son évolution. Un voyage serait susceptible d’entraîner un grand changement dans sa vie sentimentale si celle-ci est à marée basse.

 

LA JUSTICE : c’est le moment pour La Papesse de se recentrer, de revenir à des bases solides et sérieuses. À la suite des tumultes occasionnés par l’arcane précédent Le Chariot, il lui est à présent nécessaire d’opérer un tri entre l’essentiel et le superflu. De fait, si sa vie sentimentale présente une faille, les pendules vont être remises à l’heure. Elle devra vraisemblablement trancher, faire preuve d’un discernement implacable.

 

L’HERMITE : cet arcane accentue la vie intérieure de La Papesse. Une force d’intériorisation contre laquelle il serait vain qu’elle luttât va s’imposer à elle. D’où un sentiment de solitude profond qu’elle aura parfois du mal à traduire par le langage. Ainsi sa relation peut connaître un passage à vide si le partenaire n’est pas à la hauteur de l’enjeu. Dans le cas contraire, l’union se renforcera.

 

LA ROUE DE FORTUNE : un jour nouveau s’annonce. La Roue de fortune va donner une nouvelle impulsion à la vie amoureuse de La Papesse. Sa vision des choses sera positive et elle apportera un peu plus de légèreté à sa façon d’être. Les questions trouveront vite une réponse constructive grâce à sa finesse d’analyse. Il est possible aussi qu’une ancienne relation fasse sa réapparition. Mais le jeu en vaudra-t-il la chandelle, la question se pose…

 

LA FORCE : la maîtrise parfaite sur tous les domaines de son existence. La Papesse domine de sa toute grandeur, mais le partenaire peut en prendre ombrage. Comment trouver sa place à côté d’une personnalité dotée d’un tel charisme ? Telle est la question qui se pose à lui et que La Papesse devra prendre en considération. Sinon, La Force risque de se retourner contre elle et provoquer un séisme dans le couple.

 

LE PENDU : vague à l’âme, remous intérieurs… La Papesse est en proie à des sentiments diffus, contradictoires qu’elle a du mal à canaliser. Elle passe de fait par une période de troubles d’humeur qui peuvent engendrer une ambiance pesante et, parfois, explosive. En effet, La Papesse déteste la faiblesse, et se sentir ainsi la mine. Elle devra sans doute régler des questions d’ordre familial qui la tourmente depuis longtemps…

 

L’ARCANE SANS NOM : après le passage par Le Pendu vient à présent l’heure de vérité. La Papesse va devoir tirer les choses au clair afin d’être en accord avec elle-même. Que de tiraillements intérieurs l’attendent ! Pourtant, il lui faudra changer ses vues si elle veut préserver sa vie sentimentale. Des concessions seront à faire. C’est à ce prix que la relation résistera à la faux de L’Arcane sans nom…

 

LA TEMPÉRANCE : en fonction des deux étapes précédentes, La Papesse va récolter les bienfaits de ses décisions et enfin vivre une période plus douce et harmonieuse. Une sérénité s’est installée en elle. Une vision juste des choses et des tenants et des aboutissants l’aidera à reconstruire sa vie sentimentale, s’il y a lieu ou démarrer une nouvelle relation.

 

LE DIABLE : La Papesse n’est jamais très à son aise avec le langage des sens, la sexualité, etc.. Un trouble l’envahit et fait chanceler ses bases, et elle n’aime pas perdre pied. Pourtant, dans une vie à deux la sexualité tient un rôle considérable et elle devra en accepter la réalité. C’est en quelque sorte une initiation et la découverte de nouvelles énergies qui s’offrent à elle.

 

LA MAISON DIEU : en fonction de l’attitude adoptée lors de la lame précédente, La Maison Dieu va entraîner un bouleversement de taille. Soit la relation vit une révolution intérieure constructive, soit elle s’effondre sans espoir de retour. C’est un ultimatum qui se présente à La Papesse. Rien de tel pour la stimuler et la rendre encore plus forte et inflexible. Seule sa rigueur morale l’aidera à traverser cette épreuve sans trop de dégâts.

 

L’ÉTOILE : enfin de la douceur. La rencontre de L’Étoile et de La Papesse est la promesse d’une merveilleuse réalisation sentimentale. Tout est à l’unisson. Les mots ne sont plus nécessaires, la communication se place sur un plan supérieur baigné d’énergies subtiles. C’est la communion des âmes, mais aussi du corps et de l’esprit. L’amour est vécu dans une harmonie totale. On serait tenté de dire que c’est une union qui vit d’amour et d’eau fraîche.

 

LA LUNE : La Papesse et La Lune communient dans l’imaginaire le plus sensible et vulnérable à la fois. La Papesse vit ou va vivre des expériences oniriques et psychiques bouleversantes. Sa tendresse sera exacerbée et elle se montrera extrêmement attentive au bonheur des êtres qu’elle aime. Son attention toute en délicatesse en fait une compagne idéale et aimante. Par contre, son degré d’émotivité pourrait nuire à ses jugements, attention…

 

LE SOLEIL : c’est la rencontre royale ! La Papesse est à son apogée, vit dans une sorte de plénitude totale. Son rayonnement ne laisse personne indifférent et son charme est ravageur. Mais, toujours droite et probe, elle n’en abuse pas et conserve ainsi toute sa dignité. Si elle est seule, une merveilleuse rencontre l’attend et la comblera sur tous les plans. En couple, des moments inoubliables et une osmose parfaite.

 

LE JUGEMENT : l’appel des hautes sphères spirituelles. Le Jugement demande à La Papesse de faire une sorte de bilan, de mettre dans la balance ses points forts et ses points faibles. Elle doit faire face à sa propre conscience sans complaisance aucune. Passage ô combien délicat pour elle tant elle place la barre haut ! Mais c’est à ce prix qu’elle ne déméritera pas à ses propres yeux. Souhaitons que le partenaire soit de taille pour vivre cette expérience, sinon…

 

LE MONDE : la rencontre de ces deux arcanes Le Monde et La Papesse exprime une belle réalisation, qu’elle soit spirituelle, intellectuelle, sentimentale voire matérielle. Il y a de la noblesse, de la grandeur d’âme qui s’y expriment. La Papesse irradie sa bienveillance autour d’elle et exerce de fait une forte attraction. Elle devra donc se méfier et rester vigilante afin de ne pas se faire « vampiriser ». Quoi qu’il en soit, c’est l’expression d’un grand bonheur, d’une immense satisfaction.

 

LE MAT : avec Le Mat, c’est le sentiment de la dépossession que peut vivre La Papesse. Le sentiment de ne rien tenir, que tout est éphémère, voire que tout est illusion, etc.. Ultime étape de mise à l’épreuve pour elle. Le Mat vient en quelque sorte bousculer ses certitudes ; certitudes sur lesquelles elle a bâti beaucoup de choses. Phase délicate où sa vie sentimentale peut lui apparaître subitement désuète. En conclusion : dépossession ou continuation ? Dans les deux cas, il faudra en passer par « un manque », « un vide… »

 

Prochain arcane : L’IMPÉRATRICE (arcane III)

Fabrice Pascaud

 

Mots clés :

Commentaires : 5 commentaires

  1. Emilie dit :

    Bonjour,
    J’ai beosin d’aide sur un tirage!
    Permiere position l’etoile deuxieme l’imperatrice en troisieme l’amoureux en quatrieme le bateleur et enfin la synthese l’hermite ce tirage concerne le domaine sentimental
    Merci de votre aide

    • Fabrice dit :

      Bonjour
      navré mais je ne fais aucune consultation par mail ou autres. Cet espace est réservé uniquement aux commentaires concernant mes différents articles.
      Cordialement

  2. Lylly dit :

    Je me joins à Céline pour vous féliciter de votre analye, c’est pour l’instant la 1ere que je consulte et je dois dire que j’apprécie énormément. Il y a quelque chose de poétique, de sage et de doux dans votre interprétation.
    Merci donc, tout simplement.

  3. Je dois dire que c’est l’un des articles les plus complets que j’ai pu trouver sur le tarot de marseille ! Je vous remercie de ce magnifique partage et je suis contente de cette belle trouvaille !

  4. Fabrice dit :

    C’est moi qui vous remercie Marie Jo pour votre chaleureux message et votre enthousiasme. À bientôt :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *