Le tarot de l’art d’aimer : Le Monde

TAROT

Support divinatoire pour certains, miroir psychologique pour d’autres, le Tarot s’adresse avant tout à notre monde intérieur, à cette partie secrète qui attend qu’on lève son voile pour nous donner à voir et à comprendre notre présence au monde. Vingt-deux arcanes majeurs qu’il faut considérer comme un livre initiatique auquel il manque la reliure.

Cette reliure c’est à chacun de nous de la créer en fonction de notre parcours individuel et spirituel, car le tarot est avant tout un chemin initiatique qui s’ouvre par l’arcane I Le Bateleur jusqu’au Mat (l’arcane sans nombre). Et il ne saurait y avoir de chemin initiatique sans amour qu’il soit à la fois charnel et spirituel. Sur le plan de l’incarnation terrestre, l’amour a besoin de s’incarner dans une âme, un esprit et un corps. C’est pourquoi « Le tarot de l’art d’aimer » abordera essentiellement chaque lame sous cet éclairage, celui des sentiments et de l’amour. Nous découvrirons ainsi du premier au dernier arcane comment celui-ci vit sa passion amoureuse.

 

21 - le_monde

 

PRÉSENTATION

L’Arcane XXI avec Le Soleil et L’Étoile comptent parmi les plus lumineux du Tarot. Une protection et une sagesse se dégagent de cette lame. Elle est la dernière étape du parcours initiatique : elle relie directement au macrocosme. La présence d’une femme est importante à relever à cette étape du Tarot. Contrairement à certains commentaires qui voient en ce personnage la manifestation de l’hermaphrodisme, pour ma part, j’y vois l’expression de la féminité dans toute sa magnificence. En effet, La Papesse tend le livre de la Connaissance et ouvre ainsi la voie de l’initiation. Sa présence en deuxième lame du Tarot démontre la haute valeur du principe féminin dans tous processus initiatiques. Le fait de retrouver à présent une femme dans l’Arcane XXI non seulement insiste sur ce point, mais qui plus est démontre que nous arrivons à un point crucial, extrêmement sensible de l’initiation. Les puissances et les voies des plans supérieurs sont désormais acquises car elles nous accueillent au sein de leur dimension sacrée.

La couleur chair de cette femme est là pour rappeler son (r)attachement à la dimension humaine. Cette dernière n’est pas considérée comme un stade inférieur puisque c’est par elle que tout commence. De plus, elle exprime sa disponibilité, son accessibilité à qui veut entreprendre la route vers elle.

Quelles valeurs attribuer à l’ange et aux trois animaux qui encadrent la mandorle ? Les astrologues y voient la présence des quatre signes fixes (l’ange = verseau : l’aigle = scorpion puis le taureau et le lion) qui forment les piliers du zodiaque marquant ainsi les forces structurelles de cet arcane. D’autres y lisent la manifestation de la vision d’Ézéchiel ou encore le messie entouré des quatre évangélistes : le taureau = Luc – le lion = Marc – l’aigle = Jean et l’ange = Matthieu. Toutes ces approches font sens, chacun en fonction de sa propre vision peut incliner vers telle ou telle forme d’interprétation.

L’Arcane XXI exprime l’accomplissement, le but atteint et les résultats positifs qui en résultent. Les efforts sont enfin récompensés. Le Monde peut indiquer aussi une fin de cycle couronnée par un grand succès. On peut à présent passer à autre chose mais toujours dans le sens d’une évolution.

 

SA FAÇON D’AIMER

La vie amoureuse et affective est heureuse. Si le sujet sort d’une épreuve, il va enfin vivre un amour à la hauteur de ses espérances. Il arrive parfois que la rencontre se fasse ailleurs que dans le lieu où il réside. Ce peut être aussi durant un déplacement professionnel de plus ou moins longue distance. Quoi qu’il en soit, Le Monde n’est pas l’annonce de la solitude car l’aspect social, sensible fait partie de ses attributs. L’union sera solide et d’une extrême intelligence mêlant le cœur et la raison avec une grande finesse. Les amitiés sont également fortes et durables, elles peuvent même jouer un rôle important dans l’évolution sociale. Très respectueux des traditions, cet arcane marque davantage le mariage que l’union libre.

 

ET SI LORS D’UN TIRAGE, LE MONDE RENCONTRE :

 

PRÉCISION

Nous sommes arrivés à la moitié du chemin depuis L’arcane X – La roue de fortune qui symbolise la fin d’un cycle et l’amorce d’un nouveau. Donc, pour la relation entre Le Monde et Le Bateleur jusqu’au Jugement lire les études précédentes.

 

Indication : lorsque j’indique à la droite ou la gauche de tel ou tel arcane, la lecture se fait à partir de l’arcane et non à partir du lecteur. Exemple : à la droite de L’Hermite c’est l’arcane vers lequel se dirigent le regard et la lanterne de L’Hermite. À sa gauche, il lui tourne le dos.

Toujours se mettre à la place des arcanes afin de bien épouser leur cheminement.

 

 

LE MAT : quel chemin parcouru ! Le sujet est passé par de multiples épreuves, expériences qui l’ont enrichi intérieurement, et ce même si certaines d’entre elles furent plus ou moins complexes voire douloureuses. Il sait où il en est et la valeur de chaque chose. Sentimentalement, une forme de fusion rattache ces deux arcanes, l’un ne peut aller sans l’autre. L’expérience de l’un aide l’autre à grandir, nulle trace d’ego surdimensionné. Souvent, le désir de sceller la relation peut conduire au mariage. Tout se vit dans une profonde légèreté, une douce gravité… Sur le plan créatif, cela marque une reconnaissance, l’aboutissement d’un long travail, il y a du succès dans l’air. Bien sûr, les déplacements plus ou moins longs animent ces deux arcanes. Par conséquent, le sujet peut être amené à devoir changer de lieu de vie ou à se déplacer fréquemment. C’est aussi l’appel de l’au-delà qui résonne comme un écho intérieur. Sur le plan spirituel, la rencontre de ces lames parle d’évolution, d’éveil, de communion avec les éléments, le sujet se sent vraiment et intimement un enfant de l’univers. Le Mat à la gauche du Monde : tout est encore à venir Le sujet pressent que sa vie va changer pour ne pas dire basculer. Une rencontre peut être à l’origine de ce bouleversement d’existence. Par contre, il devra impérativement tirer un trait définitif avec son passé et, parfois, des personnes. Le Mat à la droite du Monde : tout est limpide. Le sujet a une parfaite analyse de sa situation et avance avec efficacité. Lui aussi peut faire une rencontre mais qui ne fera que le conforter dans ses choix. Associations heureuses, mariage… L’étranger peut tenir un rôle déterminant pour le futur. Le voyage à la fois terrestre et intérieur.

Fabrice Pascaud

 

Mots clés :

Commentaires : 5 commentaires

  1. Dominique JOURDAIN dit :

    Que de précieuses analyses collectées au fil des envois de Fabrice qu’on lit et qu’on peut sans cesse relire !
    Il est rare dans notre société, principalement vectorisée par le fric; de bénéficier d’une entreprise aussi généreuse.
    Merci à celui qui sait si bien partager sa connaissance.

  2. Mélanippe dit :

    Re-bonjour Fabrice. J’ai lu sur un site que cette année devait être l’année de l’Etoile (17). Je pense de plus en plus que ce sera l’étoile inversée… L’année 2016, elle a bien confirmé la carte 16 du tarot (destruction de la tour de Babel: Brexit, Trump,….). J’ai lu sur Atlantico qu’en fait c’est brigitte qui décide tout. Juste une suggestion: le thème du vrai Macron: Brigitte. Tout en allant pas trop en profondeur,…

    • Fabrice dit :

      Oui, je vais vraisemblablement me pencher sur son thème car je le trouve très intéressant, mais vous me direz que tous les thèmes le sont. Mais là, en la circonstance, il revêt un intérêt tout particulier. :)

      • Mélanippe dit :

        Je commente de nombreux article sur atlantico (je m’y suis installée sur une chaise longue, à défaut de vacances au soleil, je démonte les pièges du monde d’aujourd’hui dans l’esprit de 1984,….). Pour la petite histoire à propos de manipulation des foules et de l’inconscient. J’ai repéré une troublante synchronicité. Macron est né la veille du jour où est sorti le film: Cabaret » qui montre très bien les mécanismes de la montée du nazisme. En gros: le cabaret est le lieu où les désirs les plus vils de l’être humain sont satisfaits (sexe and money…sexe sans l’amour bien sûr…vous m’aurez compris) dans une atmosphère glauque des années trente et en arrière plan nous voyons des jeunes dans toute leur pureté blonde, fraîche et « innocente » qui font le salut hitlérien et chantent. Ce film m’avait bouleversée à l’époque,… J’ai l’âge de Brigitte,…

  3. Mjoe dit :

    Merci beaucoup Fabrice pour cette série sur le tarot, je consulte tous vos écrits sur le tarot depuis de nombreuses années, je vous suis très reconnaissante pour ce partage.
    Je vous souhaite un bel été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *