Je vous livre ici quelques divagations astrologiques dont vous commencez à avoir l’habitude. Il y est beaucoup question du cycle Jupiter Neptune car il arrive à point nommé.

Éric Zemmour : L’électron libre

Ah ! Éric Zemmour (étude de son thème ici). Le trublion de cette future présidentielle. Celui par qui tout s’agite, gesticule, s’agace et j’en passe. Sans lui, cette campagne serait fade, ennuyeuse. Les médias ont un bon client, selon la formule consacrée. L’audimat se porte au mieux. Son dernier livre se vend comme des petits pains. Et l’on va pronostiquant sa possible présence au second tour. Les sondages le disent donc c’est vrai, soi-disant. Mais la course à la présidentielle est une affaire de marathonien et non de sprinteur. Et il semblerait que M. Zemmour ait opté pour les foulées d’Usain Bolt. Il va lui falloir du souffle, beaucoup de souffle. Certes, il a des entraineurs de métier à ses côtés. Sauf que… né sous le cycle Jupiter Neptune, il a bien senti son heure, répondu à la « pulsation » dudit cycle qui se formera de nouveau le 12/04/2022 (soit deux jours après le premier tour) non loin de sa lune natale en maison VII. Un rendez-vous planétaire non négligeable, indéniablement. Se déclarera-t-il officiellement candidat à l’élection présidentielle courant novembre, entre le 17 et le 22, lorsque Soleil, Mercure et Mars se concentreront dans les derniers degrés du signe du Scorpion (sur sa conjonction Jupiter Neptune, précisément) au trigone de Neptune céleste et de sa lune natale ? Nous verrons, mais, me direz-vous, il finira bien par se prononcer. L’entrée de Jupiter en Poissons dès janvier 2022 le portera-t-elle au plus haut de la vague ? La probabilité est grande, la difficulté ensuite sera de s’y maintenir.

L.R. : La division pour ne pas mieux régner

Le 4/12/2021, les Républicains désigneront leur candidat. Le 4 décembre ? Pourquoi pas le 24, à l’arrivée du père Noël ? Bref. Ça discute durant la phase de rétrogradation de Mercure, comme par hasard. Attention aux décisions qui seront prises… M. Michel Barnier semblerait se détacher du lot. On le présente comme l’hypothétique candidat. En 2022, il aura la formation du cycle Jupiter Neptune à la culmination de son thème (sur le nœud nord) lors des élections. Indice favorable puisque, s’il est nécessaire de le rappeler, c’est le cycle de la 5e République, il le fut aussi de la 1re et de la 3(sextile). Donc, on comprend que M. Barnier se sente pousser des ailes élyséennes. Sauf que… M. Xavier Bertrand aura la même formation planétaire à la culmination de son thème lors de ladite élection. « Alors ? me rétorquerez-vous. Vous qui voyez tout. » L’astrologie ne se perd pas en conjectures dans les reflets d’une boule de cristal. Cette précision faite, je ne vais pas me dérober. Je vois (sic) mal M. Xavier Bertrand, natif du Bélier avec Mars encadré par Uranus et Pluton, parti lui aussi très tôt en solo, accepter de rétropédaler vers les coulisses.  Thème d’étude ici…

 

R.N. : À marée basse constante

Marine Le Pen, son prénom est la promesse de tangages. Pas facile pour elle de surnager, de s’extraire du creux de la vague. Comme je l’avais déjà dit, et je persiste : faible est la probabilité de voir Marine Le Pen au second tour. Sauf que… le cycle Jupiter Neptune sera au trigone de son Neptune natal et lui donne encore l’illusion d’avoir un rôle à tenir, un pouvoir à exercer, c’est l’étourdissement. Le chant des sirènes en somme… Le cycle Jupiter Neptune ne peut lui être favorable, du reste il se formera à l’opposition de son Pluton natal. Sans omettre la présence du transit de Pluton en IV opposé à Mars en X le tout au carré de Saturne en VII. Il y a de la solitude, de l’abandon, un deuil à faire dans ces aspects. Cette campagne présidentielle marquera-t-elle son déclin, son retrait progressif de la scène politique ?

La Gauche : pas très adroite

Hidalgo et Jadot sont sur un bateau. L’un des deux tombe à l’eau, et le bateau prend quand même l’eau. Pourtant, la Gauche pourrait naviguer subtilement sur les flots de Jupiter Neptune Poissons. Sauf que… la candidate maîtrise mal le gouvernail. Le navire flotte sur place, il est solidement amarré. Mme Anne Hidalgo, certes très ambitieuse : Pluton angulaire à l’asc Vierge auquel s’ajoutent Uranus, Vénus et Mars Lion au lever. Un beau quatuor ! Sauf que… actuellement au plus bas des sondages malgré un trigone de Jupiter à son Soleil natal qui ne fait que nourrir, renforcer son ambition. Devra-t-elle céder une part de son ego au solaire jovien du Lion Yannick Jadot pour tenter l’impossible ? Rien n’est sûr. Au pays de l’ego, les fins de moi sont difficiles… Mais ils ne sont pas les seuls, me direz-vous. Pourtant, la Gauche pourrait naviguer subtilement… et remonter un peu le courant.

Pour rester à gauche, M. Jean-Luc Mélenchon verra le transit Jupiter Neptune se faire en conjonction de sa lune natale en VII (configuration qu’il partage avec M. Zemmour) ! Attention, c’est un sacré rendez-vous pour un personnage public, et comme l’homme n’a pas dit son dernier mot, le Lion rugissant en lui est toujours là avec son orgueil, ses excès, ses colères, etc.. Sauf que… la Lune peut aussi jouer sur sa vie personnelle, intime, affective. Le secteur VII étant aussi le lieu du partenaire, du conjoint. Difficile de trancher.