Une note rapide à propos de la journée de mobilisation du 5 décembre 2019.

Le ciel du 5 présente un sextile Saturne Neptune, ce cycle marquait le communisme, « Prolétaires (saturne) de tous les pays, unissez-vous ! » (Neptune). À présent, si le communisme est éteint, il n’en demeure pas moins que ce cycle véhicule toujours une valeur de rassemblement des démunis, des laissés pour compte, la prolifération de la pauvreté, etc. Ce qui souligne l’importance et le caractère de la manifestation du 5 décembre. Ce même jour, la Lune (le peuple) se joint à Neptune : configuration d’abondance, de débordements, de soulèvement. La Lune dans l’orbe du sextile à Pluton et Saturne, nous voyons là une charge dans laquelle se mêlent le mécontentement, la colère et le finissons-en une fois pour toutes, il n’y a pas plus radical que cette configuration (Saturne Pluton) renforcée par sa présence en Capricorne, signe de Saturne. Il y a donc fort à parier pour que ce mouvement se renforce, se durcisse et s’inscrive dans la durée.

Par ailleurs, l’opposition Uranus Mars, du sec et du chaud, ça flambe ! Aspect de violence, de tension, d’autant que Mars se trouve en Scorpion, il est donc en pleine possession de ses moyens.

 

La Ve République

Si l’on applique le ciel du jour à celui de la Ve République, que voyons-nous ?

Uranus en Taureau s’oppose au cycle Jupiter Neptune de la Ve. Aspect de révolution, d’insurrection, on fait table rase… Jupiter de son côté se met progressivement au carré du Soleil de la Ve : le pouvoir est contesté, menacé, secoué dans ses fondements… Sans oublier la Lune Bélier de la Ve qui reçoit le carré de Saturne céleste : durcissement, blocage, rapport de force, les émotions sont bousculées, chacun reste campé sur ses positions.

Si l’on fait une projection pour 2020, cette Lune Bélier (Lune insurrectionnelle selon la définition qu’en avait donné André Barbault) recevra le transit de Mars à compter du second semestre. Accentuation des tensions, violence (n’oublions pas que la Lune symbolise le peuple sur le plan d’une analyse collective).

Donc, autant dire que cette manifestation marquera l’amorce d’une vague grossissante (sextile Saturne Neptune) qui ira en se renforçant et donnera le maximum de son expression lors de la rentrée 2020. Uranus quant à lui en opposition du cycle Jupiter Neptune de la Ve ne peut déboucher que sur une refonte des institutions de ladite république, la nécessité de revoir de fond en comble.

 

Jupiter Saturne 2020

Gardons aussi à l’esprit que le cycle Jupiter Saturne redémarre à partir du 21/12/2020 à 0° du Verseau et se mettra de fait au carré du cycle de la Ve. Ce faisceau de configurations augure d’importantes transformations non seulement concernant la République, mais aussi sur l’éthique et le rôle du politique. En effet, tout ceci pose la question suivante : qu’est-ce que le politique aujourd’hui ? dans un monde totalement mené par la financiarisation. À ce propos, le transit d’Uranus en Taureau annonce à coup sûr une disparition progressive de l’argent en sonnant et trébuchant pour instaurer le paiement numérique, ce qui ressort de la symbolique d’Uranus, entre autres.

Emmanuel Macron

De plus, Emmanuel Macron entre maintenant dans le plus dur de son mandat présidentiel. Jupiter le quitte et se place pour le démarrage de la manifestation à l’opposition exacte de son Jupiter natal : une force se dresse devant lui pour contester son autorité. Cet aspect peut aussi engendrer des résistances et des oppositions dans son propre camp, du moins cela peut en être l’amorce… Le triptyque Saturne Jupiter Pluton se placera en conjonction de son ascendant tout en restant dans le secteur 12 de son thème. Autrement dit, cela lui réserve des revers de médaille et des coups du sort. Sera-t-il à la hauteur de cet enjeu qui va se dresser sur sa route ? Sera-t-il l’homme de la situation, selon la formule consacrée ? Difficile de trancher. Tout dépendra aussi de la crise et de ses conséquences qui se profilent en 2020.

Fabrice Pascaud

Carte du ciel réalisée avec le logiciel Astroquick de Daniel Vega.