Voici un court extrait d’un entretien de Maurice Druon dans lequel il parle de l’astrologie et du grand intérêt qu’il lui accorde. Maurice Druon fut l’un des nombreux consultants d’André Barbault (je ne viole pas le secret professionnel, car Maurice Druon avait accordé une longue interview à la revue L’astrologue). Il avait, entre autres, déclaré : (…) La défiance dont l’astrologie continue d’être l’objet, non seulement, dans le grand public, mais encore et beaucoup plus dans tout ce qui relève de l’autorité de l’État, la compétence de l’Université, ou des puissances économiques, tient d’abord à ceci : très souvent l’astrologie apparaît de l’extérieur et par la faute d’un certain nombre de ceux qui prétendent l’exercer, comme une espèce d’alibi à des ambitions déçues, au moyen de se faire important ou de chercher à dominer ses semblables. C’est cela qui fait, confondre l’astrologie avec la magie, et lui donne sa réputation d’occultisme. Il faudrait, si je puis dire, désocculter l’astrologie.
Au fil des années, une amitié est née entre les deux hommes. André m’a souvent parlé de ses échanges avec M. Druon. Ce dernier avait notamment beaucoup travaillé sur les cycles de Jupiter et de leur importance dans la vie des hommes qui marquèrent l’histoire.

Fabrice Pascaud