En cette période sombre, je ne saurais que trop vous recommander la lecture de cet article intitulé « Aperçu sur les pandémies » d’André Barbault, rédigé en juin 2011. Dans cet article à la page 6, André Barbault annonce de façon claire, nette et précise la forte probabilité d’une pandémie en 2020/2021. Aucune ambiguïté dans les propos ! il précise de surcroît les conséquences économiques qui en découleraient. Cliquer pour télécharger l’article : Aperçu sur les pandémies
Primo : ceci démontre le très grand astrologue que fut André Barbault. Sachez qu’une certaine corporation d’astrologues (mais ils ne méritent pas de se ranger dans notre « confrérie ») ont décrété qu’André Barbault était un imposteur, qu’il n’était pas même un astrologue. Ces « petits bras du cosmos » (pour rester courtois) n’ont jamais réussi à faire une prévision juste, mieux même, en 2012, ils avaient annoncé l’élection de François Bayrou ! (rires) Quand on se traine un tel cortège de casseroles, on devrait tout simplement « fermer sa gueule », complètement et définitivement.
Secundo : cela démontre aussi la grandeur et la pertinence de l’astrologie lorsque celle-ci est pratiquée dans les règles de l’art, loin de tout le tralala du genre : « Découvrez votre potion magique à partir de votre signe du zodiaque », et j’en passe. Quand, les esprits dits forts, les scientifiques auront-ils le courage de sortir de leur « surmoi » pour se pencher sur l’astrologie et observer de façon objective les corrélations qui existent entre les événements ici-bas et les cycles planétaires ? Naïvement, j’ose espérer que l’année 2020 ira en ce sens et opérera une brèche dans le mur de granit de la citadelle scientifique pour laisser filtrer les rayons d’Uranie.

Pour ce qui est de la situation présente, nous nous dirigeons vers une accentuation de la pandémie étant donné la forte concentration en Capricorne : Jupiter Saturne Pluton auxquels s’ajoute Mars, l’agression. Ce dernier s’allie progressivement au trio. A partir des journées du 18 et 19 nous entrerons dans un pic car la Lune se rajoute à l’ensemble. Il est clair qu’une conjonction Mars Pluton n’est jamais l’indice de paix, de détente, c’est une configuration d’angoisse, mortifère…
En revanche, à compter du 4 avril, nous entrerons très progressivement vers un mieux, et plus de clarté. En effet, Vénus fait son entrée en Gémeaux. Le Covid-19 attaque les voies respiratoires or que régissent les Gémeaux : les poumons par conséquent les voies respiratoires. Vénus est tout le contraire de la bellicosité, elle apporte la douceur, le bien être… et comme elle stationnera en Gémeaux du 4 avril jusqu’au 7 août, peut-être un traitement, voire un vaccin auront été trouvés ? J’ose l’espérer !

En attendant, protégez-vous car c’est en vous protégeant que vous protégerez les autres.

 

Fabrice Pascaud