Je rédige cet article en date du 29 mars pour faire le point sur mes prévisions relatives à la guerre qui oppose la Russie à l’Ukraine.

Tout d’abord je tiens à remercier les personnes qui m’ont adressé des messages où elles m’ont fait part de leurs réflexions, réserves, etc. Tant que lesdits messages sont constructifs, courtois, je les entends parfaitement. En revanche, les messages sournois, à caractère accusatoire, ceux qui affirment sans rien démontrer astrologiquement, les amateurs du « pile ou face » et ça fera l’affaire… il va sans dire que je ne les tolère pas ! Je n’ai pas de leçons à recevoir de ces dilettantes qui, de surcroit, avancent à visage masqué bien à l’abri derrière un pseudonyme. Qui parle ?

Responsabilité

Nous arrivons à la fin du mois de mars. J’avais annoncé un apaisement voire un cessez-le-feu durant ce mois, il n’en est rien. Fiasco ! Savoir reconnaître ses erreurs est en soi fort simple dès lors que l’on sert un art difficile et que l’on tient à le préserver. Ce n’est donc pas l’astrologie qui doit être mise en cause, mais l’astrologue. Quand on va écouter un récital de Chopin et que l’on est déçu, ce n’est pas le compositeur le responsable, mais l’interprète.

Pourquoi ?

J’avais trop misé sur la conjonction Soleil Jupiter Neptune. Ce trio en poissons annonçait selon mois un apaisement, une possibilité d’amorce de dialogues. La guerre s’est étendue ce qui est bien du registre de la maitrise de Neptune que j’ai trop minorée, de plus Neptune est un astre profitable à la Russie.

J’avais aussi revu les anciennes conjonctions Soleil Jupiter à travers l’histoire et nombreuses furent celles qui marquèrent des paix, armistices, cessez-le-feu, j’en avais donc déduit à phénomène historique et configurations identiques résultats semblables. Fiasco ! Ce qui amène l’observation astrologique sur le plan mondial à beaucoup de prudence sur ses variables. Je pense que cette concentration en Poissons a joué sur le fait que cette guerre ne s’est pas étendue sur le plan mondial et qu’elle ne le sera pas comme, d’ailleurs, je l’avais dit dès le départ et je le maintiens.

Alors et maintenant ?

De nouveau, je m’engage dans un pronostic.

Dans un article précédent intitulé : « D’un ciel l’autre » où j’avais mis en parallèle le ciel de la fin de la guerre de Crimée avec celui du mois de mars, ces deux thèmes reproduisant des aspects identiques et suffisamment rares pour être relevés, et que j’avais donc orientés dans le sens d’un apaisement, et d’un cessez-le-feu. Fiasco !

Cependant, je persiste, ce mois d’avril devrait aboutir à une fin de la guerre.

Déjà, voyons ce que la conjonction Saturne Mars — exacte le 5 avril — marquera comme étape. Je pense qu’elle va jouer comme prise de conscience de part et d’autre, Saturne la durée et Mars la guerre. Il est probable que Vladimir Poutine revoit sa stratégie et sa position sur certains points et entame ce que j’oserais appeler une forme de marche arrière ou à tout le moins de ralentissement. C’est l’amorce d’un effondrement intérieur… Cette conjonction se fait sur l’axe du méridien dans les thèmes de M. Poutine et M. Zelensky, c’est donc un face à face. Pour ce dernier, Saturne Mars se rencontrent sur le M. C. Pour lui aussi, prise de conscience que ses attentes et espoirs qui ne seront jamais entendus ne verront jamais le jour. Autrement dit, ils devront revoir leurs ambitions à la baisse sinon ni l’un ni l’autre ne sortiront gagnants de cette guerre… Comme orbe il faut compter 5 jours avant et 10 jours après. Cette période devrait donc marquer une avancée sensible vers un processus d’ouverture de dialogue.

Vladimir Poutine 5/4/2022

Volodymyr Zelenski 5/4/2022

Et après…

J’ai pointé la phase suivante avec comme date centrale le 24 avril (voir thème). Nous avons une concentration très forte pas moins de cinq planètes en Poissons : Vénus Lune Neptune Jupiter dont la présence de Mars (il fait son entrée en Poissons le 15 avril) qui perd de sa primarité, de son agressivité pour se muer davantage en stratège. Le tranchant de Mars s’émousse, l’action prend conscience que la force primaire se soldera par un coup d’épée dans l’eau, l’effet pétard mouillé. Sans oublier l’aspect incertain, flottant des actions menées. Il peut y avoir une mauvaise évaluation, on ne met plus au centre de la cible (opposition au mars Vierge du tireur d’élite), dispersion des forces, etc.

À noter aussi le sextil Jupiter Pluton et Mercure au trigone de ce dernier.

Là aussi orbe de 10 jours avant et après. Donc, cette période devrait aboutir à un cessez-le-feu et à une ouverture de dialogue entre Zelensky et Poutine.

Fabrice Pascaud