De la rencontre et du frottement des idées jaillit parfois l’étincelle de « l’eurêka ». J’en ai eu de nouveau la manifestation dernièrement lors d’une conversation avec M. Bernard Fontaine féru d’astrologie et d’ésotérisme que les fidèles de l’espace ésotérisme de la FNAC Châtelet doivent connaître. Nous échangions sur le constat qu’un très grand nombre d’astrologues (y compris des médiums) avait fait le même pronostic concernant l’élection présidentielle qui fut inexact dans les faits. Puis, dans le cours de la conversation, Bernard me fit part d’une observation qu’il avait faite concernant la récurrence de la présence de Mars en maison VII chez les personnalités marquantes du monde politique. Cette remarque retint mon attention et je décidai de regarder la chose d’un peu plus près.

 

Deux critères

À cette hypothétique présence de Mars en maison VII (par présence ou par maîtrise), j’ai ajouté le cycle Jupiter Neptune qui rythme la 5e République. J’avais déjà par le passé fait le recensement de la présence dudit cycle dans les thèmes des figures politiques marquantes. Pour résumer mon propos, deux critères sont à retenir : Cycle et intercycles Jupiter/Neptune et Mars par présence ou maîtrise de la VII. Pour la maîtrise tenir compte que Mars l’exerce sur le Bélier, Scorpion et Capricorne par exaltation pour ce dernier. Les praticiens de l’astrologie horaire, entre autres, savent l’importance des maîtrises par exaltation et des chutes afférentes.

 

Voici les résultats obtenus sur les chefs d’État de la 5e République
(Données de naissance : source M. Didier Geslain)

 

Charles de Gaulle : 22/11/1890 4 h à Lille
Né sous le trigone Jupiter/Verseau Neptune/Gémeaux avec Bélier maison VII donc sous la maîtrise de Mars. Ce dernier conjoint à Jupiter s’inscrit dans le trigone Jupiter Neptune. Sans omettre que Mars est aussi maître du Soleil (29° scorpion).

Valéry Giscard d’Estaing : 02/02/1926 21 h 30 à Koblenz
Présence en formation de l’opposition (exacte en avril) Jupiter (Verseau) à Neptune (Lion). Maison VII Bélier.

François Mitterrand : 26/10/1916 4 h à Jarnac
Né sous le carré Jupiter/Taureau Neptune/Lion et Bélier en maison VII donc sous la maîtrise de Mars lequel est aussi maître du Soleil.

Jacques Chirac : 29/11/1932 12 h à Paris
Né sous la triple conjonction en Vierge Jupiter Neptune et Mars en maison VII.

Nicolas Sarkozy : 28/01/1955 22 h à Paris
Né sous le carré Jupiter/Cancer Neptune/Balance et Mars/Bélier en maison VII.

François Hollande : 12/08/1954 0 h 10 à Rouen
Né sous le carré Jupiter/Cancer Neptune/Balance et Mars/Sagittaire en maison VII.

Emmanuel Macron : 21/15/1977 10 h 40 à Amiens
Mars/Lion en maison VII.

Conclusion : chez sept présidents de la République nous trouvons la récurrence de Mars en VII par présence ou maîtrise auquel s’ajoute le cycle et intercycle Jupiter Neptune hormis pour Emmanuel Macron.

L’exception s’incarne en la personne de M. Georges Pompidou : 5/7/1911 7 h 30 à Montboudif. Trigone en formation (exact en novembre) Jupiter/Scorpion) Neptune/Cancer, Mars/Bélier, mais en maison IX. Précision de taille : M. Georges Pompidou est le seul président à présenter la présence de Saturne en X. Celle-ci corrobore l’observation d’André Barbault concernant John F. Kennedy : « (…) ce Saturne en Maison X est la pire des positions qui soient pour un politique : c’est elle que l’on rencontre le plus souvent chez les souverains détrônés et hommes d’État qui ont mal fini, de Napoléon III à Hitler en passant par Charles X, Louis-Philippe et Laval… — est lourd de présages inquiétants pour sa carrière propre, sinon pour son pays, lors de son mandat présidentiel ; et l’on peut d’autant plus le regretter pour l’homme de grande valeur qu’il est incontestablement. » André Barbault in 1964 la crise mondiale de 1965. Éd. Albin Michel (octobre 1963). Nous connaissons l’histoire, John F. Kennedy fut assassiné le 22 novembre 1963. Et Georges Pompidou est le seul président de la République à être mort durant l’exercice de son mandat.

Le pourquoi ?

Trouver est une chose, mais ensuite il convient d’en comprendre le pourquoi.
Récurrence donc du cycle et intercycles Jupiter/Neptune et Mars en VII (présence ou maîtrise). Je pense qu’il faut s’appuyer sur le thème de la 5e République pour avoir une réponse.
Certes, il existe deux thèmes de la 5e ! Eh oui ! les astrologues et les données, toute une histoire. Il y a les partisans de 28 septembre et ceux du 6 octobre 1958.

Le 28 septembre 1958 est la date du référendum où les Français se sont prononcés pour la nouvelle constitution (taux d’abstention de 19,37 % votants 80,63 % pour 65,87 % de « oui » contre 13,88 % de « non »).

Le 4 octobre : promulgation de la constitution

Le 5 octobre : publication du texte de la constitution au Journal officiel

Le 6 octobre : marque le scellement de la constitution à la chancellerie.

Personnellement, et mon raisonnement est fort simple, j’ai opté pour la date du 28 septembre qui marque l’expression du peuple, c’est donc le jour de la naissance de la constitution. De ce jour découlera son officialisation en date du 6 octobre. Autrement dit pour établir un parallèle avec une naissance individuelle : le 28 septembre est la venue au monde, la naissance et le 6 octobre l’enregistrement du natif à la mairie. Or, on tient toujours compte de la date de naissance et non de celle de l’enregistrement. Si le 28 septembre le peuple s’était exprimé par le « non », l’affaire était bouclée et il n’y aurait pas eu de 6 octobre.

Je me dois cependant de dire que j’ai durant un certain temps travaillé avec le thème du 6 octobre en parallèle de celui du 28 septembre. Au fil du temps, j’ai fini par adopter celui du 28 septembre. Autres indications pour cette dernière, il existe deux horaires, l’une à 18 h et l’autre à 22 h.

Quoi qu’il en soit, si l’on adopte l’une ou l’autre de ces dates que voit-on ? Pour le 28 septembre (que ce soit 18 h ou 22 h), la présence de la Lune en Bélier et pour le 6 octobre l’ascendant Bélier. Donc, la présence du Bélier/Mars. La Lune dans le thème de la 5e symbolise le peuple. À ceci s’ajoute le cycle Jupiter/Neptune début Scorpion présent pour les deux dates.

Nous sommes donc en présence d’une sensibilité analogique (!) qui fait intervenir la symbolique de ces trois astres. Cela pourrait donc expliquer la récurrence de ceux-ci dans les thèmes des présidents de la République. Afin d’accentuer et pousser plus loin l’investigation, j’ai regardé les thèmes des Premiers ministres.

Jean Castex : 25/6/1965 13 h à Vic-Fezensac
Bélier/VII et Mars conjoint à l’ascendant

Edouard Philippe : 28/11/1970 8 h 45 à Rouen
Né sous la formation du cycle Jupiter/Neptune (exact 28/01/1971) auquel s’ajoute Mars

Jean-Marc Ayrault : 25/1/1950 11 h à Maulevrier
Né sous le trigone Jupiter/Verseau Neptune/Balance avec la présence de Mars en VII conjoint à Neptune. S’y ajoute l’asc. Bélier

François Fillon : 4/3/1954 21 h 15 à Le Mans
Né sous la formation du trigone Jupiter/Gémeaux Neptune/Balance (exact 26/4/1954) et Bélier/VII

Manuel Valls : 13/8/1962 20 h à Barcelone
Né sous le trigone Jupiter/Poisson Neptune/Scorpion

Alain Juppé : 15/8/1945 4 h à Mont-de-Marsan
Né sous le cycle Jupiter/Vierge Neptune/Balance et Capricorne/VII (maîtrise de Mars par exaltation)

Jacques Chirac : 29/11/1932 12 h à Paris
On peut lui décerner la palme d’or ! En plus de deux mandats présidentiels, il exerça par deux fois la fonction de Premier ministre. De 1974 à 1976 avec Valéry Giscard d’Estaing et de 1986 à 1988 avec François Mitterrand.
Né sous le cycle Jupiter/Neptune Vierge conjoint à Mars le tout en maison VII !

Dominique de Villepin : 14/11/1953 1 h 35 à Rabat
Né sous le trigone Jupiter/Gémeaux Neptune/Balance

Lionel Jospin : 12/7/1937 23 h 10 à Meudon
Né sous le trigone Jupiter/Capricorne Neptune/Vierge

Michel Rocard : 23/8/1930 9 h à Courbevoie
Né sous le trigone Jupiter/Capricorne Neptune/Vierge et maison VII/Bélier

Laurent Fabius : 20/8/1946 9 h à Paris
Né sous le cycle Jupiter/Neptune Balance et Bélier/VII. Mars en I conjoint à Neptune

Edith Cresson : 27/11/1934 17 h 10 à Boulogne-Billancourt
Mars en VII et maître du M.C. Bélier

Raymond Barre : 12/4/1924 6 h 30 à Saint-Denis
Né sous le trigone Jupiter/Sagittaire Neptune/Lion. Bélier asc Bélier avec un Mars conjoint au M.C. en exaltation en Capricorne. (la dominante martienne est forte.)

À cette galerie, nous pouvons ajouter Mme Ségolène Royal qui fut candidate au second tour de l’élection présidentielle en 2007 face à Nicola Sarkozy : 22/9/1953 16 h 10 à Dakar
Née sous le trigone Jupiter/Gémeaux Neptune/Balance et Mars en VII.

Nous constatons là aussi la récurrence du cycle et intercycle Jupiter/Neptune et Mars/VII par présence ou maîtrise.
Messieurs Édouard Balladur et Pierre Bérégovoy font exception. Ni l’un ni l’autre ne présentent dans leur thème ces deux critères.

À présent

Depuis le 12 avril, nous sommes sous le renouveau du cycle Jupiter/Neptune en Poissons. À un mois de ce renouveau, je rédige cet article en date du 12 mai (orbe de 8 mois), nous pouvons déjà noter « ses effets » par cette union de la gauche pour les législatives sous la bannière NUPES (Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale). Cet exploit, car c’en est un, et ce indépendamment des opinions de chacun, revient à Jean-Luc Mélenchon né, je le rappelle, sous le demi-cycle Jupiter Neptune au double carré d’Uranus : la fin de la 5e pour passer à une 6e République. Ce nouvel élan à gauche devrait s’intensifier, prendre de l’ampleur. Ce qui augure d’un score important pour les législatives. Ensuite, il conviendra de suivre ce cycle dans ses différentes étapes : semi-carré, sextile, carré, trigone, opposition (demi-cycle) pour analyser l’évolution de cette dynamique.

Conclusion

Ce cycle Jupiter/Neptune et cette récurrence de Mars vont-ils se poursuivre ou muter ? Pour le moment et en l’état actuel, il est impossible de répondre à cette question. Attendons de connaître le prochain Premier ministre. Présentera-t-il dans son thème les critères Jupiter/Neptune et Mars ? Nous le saurons bientôt…

 

Fabrice PASCAUD