Astro-Portrait : M. Dominique Bernard (2)

L’astrologie, le géant aux pieds d’argile, le château d’allumettes célestes… Les données de naissance de feu M. Dominique Bernard qui m’avaient été transmises étaient fausses. Il s’agissait d’un homonyme ! Erreur courante indépendante de ma volonté, malgré les précautions que l’on peut prendre. Je vous prie de bien vouloir m’en excuser. Cela me contrarie et me peine que ce soit pour le thème de M. Dominique Bernard.

D’aucuns penseront : comment se fait-il que s’il ne s’est pas rendu compte que le thème ne correspondait pas à la personnalité de M. Dominique Bernard ? Voici ma réponse : Les valeurs mercuriennes étaient très fortes dans le thème précédent, souvenez-vous Vierge ascendant Gémeaux avec un Mercure en Vierge maison V mettaient en relief la puissance intellectuelle, les capacités d’analyses, le sérieux, et l’exigence. Autant de points qui, d’après le peu d’informations que j’avais pu recueillir sur lui, le caractérisaient et signaient l’enseignant. Enfin, je vous avouerai que j’avais cependant des réserves, car l’autre versant de ce Mercure encadré par Uranus, Pluton en Vierge était : sectarisme, introversion, repli sur toi, peu d’ouverture, etc. ce qui ne cadrait pas avec les témoignages recueillis. Certes, la prudence eût voulu que je m’abstienne. Je m’en étais ouvert à deux amis. Mais voilà, la prudence et moi, si vous saviez !!! Mon carré Soleil Uranus me joue des tours, comme me le disait parfois André Barbault : « Ne pars pas trop vite, attends un peu. » De là-haut, si tant est qu’il m’entende, il doit sourire.

Dominique Bernard est né le 23 août 1966 à 21 h 45 à Aire-sur-la-Lys (source M. Didier Geslain)

Que nous indique son thème

Vierge ascendant Taureau

Ce qui le place dans la phase printanière et estivale du zodiaque.

Nous avons toute l’intensité et la chaleur du Lion dans lequel se trouve la conjonction Vénus Mercure, cette première maitresse d’ascendant épouse les valeurs de Mercure (maitre du Soleil). Nous retrouvons donc la signature Mercurienne : intellectuelle, force de l’esprit, enseignement, etc., renforcé par le Soleil/Vierge. Celui-ci, maitre de la V, intensifie la fonction créatrice, Vénus venant accentuer la note. Cette maison est merveilleusement occupée : Soleil, Vénus et Mercure ! M. Dominique Bertrand était un homme de cœur qui savait transmettre sa flamme. La Lune qui symbolise son âme, ses sentiments est en Sagittaire, signe feu aussi. L’incandescence des sentiments tout en expansivité, générosité au trigone de Vénus Mercure ! Sesquicarré à Mars donc non exempt de blessures…

Le M. C. Capricorne sous la maitrise de Saturne symbolise son sérieux, sa rigueur, son ambition. Ce qui exprime aussi son manque d’appétence pour le monde moderne et tout ce qui s’y rattache : informatique, etc. Sa compagne confiait qu’il n’avait ni téléphone ni ordinateur et pas de présence sur les réseaux sociaux ! C’est bien la marque d’un Saturne attaché au passé, refusant de se fondre dans un monde dénué de toute valeur. Saturne en Poissons évolue dans les sphères de Neptune qui sont loin d’être celles de la matérialité, c’est davantage la vie spirituelle, entendez l’esprit. Saturne est de surcroit en XII ce qui accentue le besoin de méditer, réfléchir selon les flots neptuniens : musique, poésie, littérature… l’évasion vers les contrées intérieures, hors de la pesanteur terrestre.

Neptune Scorpion en VII parle de son ouverture aux autres sans distinction d’origine, de classe. Sa compagne et lui-même avaient créé des universités populaires dans le même esprit que celles de Michel Onfray : ouvert à tous et peu importe le niveau et le foyer d’origine, seule comptait la transmission du savoir. Nous voyons cette humanité neptunienne qui s’appuie sur le trigone lancé à Jupiter Mars/Cancer. Ces dernières positions en faisaient un protecteur, Jupiter est exalté en Cancer, c’est un peu la fonction du pater familias. Le tout en maison IV, son socle, ses fondements et la force qu’il accordait à la famille, père de trois enfants, ce qui renvoie aussi à cette belle maison V, maison des enfants. Cette conjonction Jupiter Mars, qui signe ce courage qui lui couta la vie en voulant protéger ses élèves contre la sauvagerie de son assassin.

Son ascendant Taureau devait lui conférer une nature proche de la nature, sensuelle, aimant le contact, le concret, loin de l’abstraction. Sans omettre la maison VI/Vierge donc mercurienne qui renvoie à la nation de travail et du service rendu aux autres.

Un thème tout en générosité avec l’exigence solaire de la pensée puisée dans la chaleur d’un cœur qui battait à la cadence d’une liberté couleur d’homme (André Breton).

F. PASCAUD

 

 

 

À propos de l'auteur : Fabrice Pascaud

Astrologue et tarologue. 40 ans d’expérience. A été membre du comité de lecture de la revue « L’astrologue » fondée en 1968 par André Barbault. A exercé conjointement à son activité d’astrologue et de tarologue, le métier de journaliste durant 23 ans. Ses compétences ont été saluées par 4 étoiles dans le Guide de la voyance d’Anne Placier.

Partagez cet article

Catégories : Astrologie
Publié le : 23 octobre 2023Dernière mise à jour : 26 octobre 2023Mots-clés :

Publications récentes