La rétrogradation sur le plan astronomique

On utilise ce terme pour décrire le mouvement apparent de recul d’une planète qui se meut autour du Soleil, le tout observé depuis la Terre. Ce phénomène se produit trois à quatre fois par an. Pour Mercure, vu de la Terre, son mouvement semble ralentir puis reculer. À la vérité, Mercure ne ralentit et ne recule pas. Orbitant autour du Soleil, Mercure ne peut pas à brûle-pourpoint modifier sa vitesse et rebrousser chemin. Tout ceci relève d’une illusion d’optique due à l’observation depuis la Terre. Cette dernière fait le tour du Soleil en 365 jours, Mercure, plus proche du Soleil, le fait en 88 jours. Dans son mouvement, la Terre introduit un biais dans l’observation qui fait que parfois les planètes extérieures semblent reculer dans leur déplacement.

D’une façon plus archaïque en guise d’illustration, imaginons deux trains qui roulent côte à côte à la même vitesse. Puis, l’un des deux accélère. Si l’on est dans ce ce train, nous aurons l’impression que l’autre train recule alors qu’il n’en est rien. Ceci pour dire que Mercure ne rétrograde jamais ni Mars ni Vénus, etc.

Cette vidéo en illustration qui montre qu’en 2020, Mercure a été « apparemment rétrograde » les 16 février, 18 juin et 14 octobre.

La rétrogradation sur le plan astrologique

L’astronomie est une étude quantitative et matérialiste du ciel. L’astrologie est une étude qualitative et spirituelle du ciel. Deux approches totalement différentes, mais qui peuvent se compléter et non s’opposer si chacun fait l’effort de comprendre les valeurs propres à chacune de ces approches. Et aucun astrologue ne contestera l’importance d’avoir des bases en astronomie.

Pour l’astrologue qui observe ce phénomène — l’astrologie est à la fois géocentrique et anthropocentrique puisqu’elle place la Terre et l’Homme au centre du notre système solaire étant donné que les observations partent de ces deux points —, celui-ci existe et revêt de ce fait une signification symbolique.

La rétrogradation qu’implique-t-elle ?

Mercure symbolise la communication, le mouvement, la réflexion, la circulation, les échanges, les négociations… Dès lors que sieur Hermès revient sur ses pas, c’est qu’il a oublié quelque chose, qu’il a besoin de clarifier, de revenir sur le passé, de faire le point… Ainsi, durant cette phase, on est davantage à sa propre écoute qu’à l’écoute de l’autre et du monde extérieur. D’où des malentendus, des quiproquos, des accords fragiles, des décisions hâtives, voire malheureuses, de mauvaises orientations, des retards, des oublis, des pertes, etc.

En revanche, c’est une excellente période pour récapituler, approfondir, bien définir ses objectifs, revoir certaines priorités, bien peser le pour et le contre, faire le tri entre l’essentiel et le superflu. Pour les écrivains, il faut en profiter pour relire son manuscrit, procéder à des corrections. Mais, surtout, ne pas adresser le manuscrit chez l’éditeur durant cette phase. Idem pour la signature de contrat, l’éviter autant que faire se peut (ceci se colorant du signe dans lequel se fait ladite rétrogradation et de ses aspects interplanétaires)
Retenir que la communication passe mal, il y a de la friture sur la ligne, la concentration, la vigilance sont fluctuantes.

Mercure rétrograde en Gémeaux

Du 30 mai jusqu’au 22 juin, Mercure rétrograde en Gémeaux. Parfait, il est dans son signe de prédilection, il sera d’autant plus sensible, réceptif. Alors de quoi doit-on se méfier ? Quelle attitude adopter ? Ce qu’il ne faut pas faire ?

Nous voyons qu’il est conjoint à Vénus au carré de Neptune, trigone Jupiter et quinconce Pluton. Un Mercure qui établit donc des liens planétaires. Avec la dissonance de Neptune cela va intensifier le flou, l’imprécision, l’intuition est peu fiable.

Vénus conjointe, gare aux emballements d’ordre sentimentaux. Ce n’est pas le moment de prendre la décision d’un engagement ou d’une rupture (en particulier durant la période du 30 mai au 5 juin). Bien réfléchir, car Mercure Gémeaux c’est de la spontanéité, donc la parole peut devancer la pensée.

Durant les déplacements, se montrer prudent, ne pas céder à l’impatience, ne pas se montrer trop réactif. Mercure Gémeaux, c’est vif, rapide, nerveux…

Comme la concentration n’est pas à son mieux, l’étourderie est reine. Donc, pas de portables sur les tables, gardez bien votre sac près de vous (oublis, pertes, vols possibles, Mercure le dieu des voleurs aussi).

Si l’on vous fait d’intéressantes propositions, de belles promesses… ne levez pas trop vite les bras au ciel pour manifester votre joie ; gardez la tête froide, prenez du recul et attendez de voir si ces belles paroles se concrétiseront.

Les inévitables « bugs » informatiques qui ne manquent jamais à l’appel durant cette phase en Gémeaux sont assez prolixes. Donc, évitez le plus possible de télécharger et d’installer des applications depuis internet.

Le plan collectif

M. Emmanuel Macron va vivre cette phase en opposition à son amas en Sagittaire. La prudence durant ses interventions est de mise. Idem pour les décisions qui pourraient déboucher sur des déconvenues, des problèmes d’organisation… Le message va mal passer, du moins, il va être mal compris. Les chargés de communication (les incontournables) auront tout intérêt à se montrer vigilants car des cafouillages en tout genre ne manqueront pas.

Comme nous sommes dans la période de déconfinement, rester prudent, ne pas se laisser gagner par l’euphorie, l’insouciance propre aux Gémeaux. N’oubliez pas que ce signe gouverne les voies respiratoires et Mercure c’est l’échange qui accentue le besoin de contact, au diable la solitude ! L’élément air participe de ce mouvement, c’est la diffusion…

Revenir à son propre thème

Il faut toujours revenir à son propre thème et observer ce que fait cette phase de rétrogradation. Quels aspects forme-t-elle ? Dans quelle maison se fait-elle ? En X : c’est le domaine professionnel qui est concerné. En IV : la vie de famille, l’habitat… En VII : la relation à l’autre, les contrats… En II : tout ce qui concerne l’argent, les achats… En III : les déplacements proches, le voisinage… Vous appliquez la symbolique de Mercure à celle de la maison tout en tenant compte des aspects interplanétaires.
Voyez la résonance exercée par le jeu des maîtrises, notion qu’il ne faut jamais oublier dans une interprétation. L’astrologie c’est la loi des interactions, tout est relié, tout est dans tout.

Selon les phases, il en est durant lesquelles vous êtes plus exposé qu’à d’autres. Ce Mercure Gémeaux rétrograde est parfait pour la frivolité, l’insouciance, vivre le présent sans projection, échanger, mais avec légèreté, le fameux « faut pas se prendre la tête ».

Pour conclure : Mercure rétrograde Gémeaux ce n’est pas la fin du monde, il ne faut donc pas focaliser, s’inquiéter exagérément. Il rétrograde trois fois par an, la Terre ne s’arrête pas de tourner pour autant. Il faut se montrer plus attentif, concentré et réfléchi, voilà tout.

Les signes les plus concernés par cette rétrogradation : Gémeaux — Sagittaire — Vierge — Poissons.

Prochaine rétrogradation de Mercure : du 27/09 au 18/10/2021 en Balance.

Fabrice Pascaud