Je me permets de revenir sur le thème de M. Christian Bobin, et vous invite à écouter cette courte biographie en vidéo dite par François Busnel.
Prenez le temps de bien l’écouter en regardant en parallèle le thème. Vous entendrez/verrez combien la maison XII a marqué sa vie depuis sa prime enfance. Le vocabulaire qu’emploie François Busnel frappe à la porte de cette maison et y ouvre toutes grandes les portes.

Christian Bobin a en somme réussi à « s’extraire » de cette maison par le canal de l’écriture, du langage. Ainsi, cette maison dite d’emprisonnement, d’isolement s’est transformée pour lui en laboratoire, en cellule monacale pour ne pas dire en atelier d’écriture. Le Soleil (ego), sa pensée et son verbe (Mercure) qu’il a aiguisés, ciselés (Mars). Les drames de son enfance parlent bien de ce Pluton en IV dont le maître, Soleil, se trouve en XII. Il m’arrive parfois d’assimiler cette maison au temple de l’âme.
« Je m’allongerai sous tes paupières. Lorsque tu les baisseras pour t’endormir, je lancerai de l’or dans ton sommeil. De l’or et des songes pareils à des nuages. » Christian Bobin « L’eau des miroirs » (1980)

 

Autre thème très significatif maison XII, celui de M. Julien Gracq né le 21/7/1910 à 6 h à Saint-Florent-le-Vieil et décédé le 22/12/2007 (source Didier Geslain).
De son vrai nom, Louis Poirier, il fut professeur de géographie et obtint le prix Goncourt en 1951 qu’il déclina. Ce refus fit grand bruit à l’époque et il s’en expliqua par la publication de « La littérature à l’estomac ».

Écrivain discret, estimant que l’écrivain doit s’effacer derrière son œuvre, il ne fit partie d’aucun cercle littéraire, pas même le mouvement surréaliste malgré sa grande admiration pour André Breton à qui il consacra un livre publié chez José Corti (éditeur auquel il est resté fidèle toute sa vie) : « André Breton, quelques aspects de l’écrivain ». Il refusa toute apparition à la télévision (excepté pour un documentaire consacré à André Breton dans le cadre de l’émission Bibliothèque de poche (1970), animée par Michel Polac).

Julien Gracq retourna dans la maison familiale et y vécut seul jusqu’à sa mort. Il devint une sorte de sage, de conseiller, il a en fait représenté ce que tout écrivain rêve d’être : célèbre par l’œuvre et retiré en tant que personnalité.

Un Lion asc. Lion, on pourrait se dire qu’il va s’imposer, qu’il va briller, occuper le devant de la scène… mais voilà ça se passe en XII, ce qui en fait, si j’ose dire, un lion en cage Soleil Mercure et Neptune. Un lion avec des coups de patte terribles Mars Lion conjoint ascendant sans omettre une Lune Bélier. Mais un Lion retiré dans sa jungle intérieure. Ce Saturne culminant invitant à la méditation, la solitude, le silence… et c’est aussi la géographie Saturne/Taureau, la terre.

 

Fabrice PASCAUD