S’aventurer sur le terrain climatique par le prisme astrologique est un exercice peu orthodoxe qui demande beaucoup de réserve. Mais cela ne doit pas nous interdire d’y lancer une œillade, aussi critiquable soit-elle.

Deux observations m’ont conduit sur ce terrain :

  • Le stationnement de Mars en Bélier (du 29/06/2020 au 6/01/2021)
  • La proximité de Mars durant cette année 2020

 

UN RAPPEL ASTRONOMIQUE ET DES ÉVÉNEMENTS AFFÉRENTS

Proximité de Mars avec la Terre

Les orbites de la Terre et de Mars sont elliptiques. Pour que la distance entre les deux planètes soit minimale, la Terre doit se trouver le plus loin possible du Soleil et Mars le plus proche possible. La distance de Mars à la Terre se situe entre 401 millions de kilomètres maximum et 54, 600 millions de kilomètres pour l’extrême minimum (jamais atteint).

Quelques dates marquantes

Le 22 août 1924 : Mars se trouvait à 55,777 millions de kilomètres. Entre le 5 et le 23 août, un couple de typhons a parcouru la frange insulaire du Pacifique occidental.

Le 28 août 2003 : Mars se trouvait à 55,758 millions de kilomètres. Surmortalité liée à la canicule. Les dénombrements de décès pour la période du 1er au 31 août selon l’INSERM et l’Insee donnent le chiffre de 56 387 décès.

Le 7 novembre 2005 : Mars se trouvait à 70,237 millions de kilomètres. Entre le 8 et le 17 novembre des émeutes éclatent dans les banlieues parisiennes avec un total de 10 000 véhicules incendiés. Des bâtiments publics de première nécessité calcinés, des écoles vandalisées, des Maisons associatives pillées, des passagers d’autobus menacés de mort. Un état d’urgence fut déclaré le 8 novembre et prolongé pour une durée de trois semaines. La chaîne américaine C.N.N. titrait que Paris périssait sous les flammes !

Plus proche de nous

Le 22 mai 2016 : Mars se trouvait à 76,326 millions de kilomètres. Le 1er mai, un feu de forêt, d’origine probablement humaine, se déclare au sud-ouest de la ville de Fort McMurray (Canada). Le 4 mai, les autorités décrètent l’évacuation de nombreuses localités représentant au total 88 000 personnes. Au matin du 8 mai, ce sont 161 000 hectares (1610 kilomètres carrés) qui sont calcinés. Le 18 mai le feu atteint les 423 000 hectares. À la mi-juin, la pluie et les températures basses ont aidé les pompiers à contenir l’incendie. Le 4 juillet, l’incendie est sous contrôle.

Le 27 juillet 2018 : Mars était à 57,790 millions de kilomètres. 2018 (année de la 24e conférence de l’O.N.U. sur les changements climatiques) est la 4e année la plus chaude dans le monde depuis le début des relevés (1850). Confirmée comme marquée par une température moyenne de 1 °C de plus que la période préindustrielle 1850-1900. Selon la N.O.A.A. (National Oceanic and Atmospheric Administration), la fonte des glaces arctiques et antarctiques en 2018 a été le second « pire » record depuis la première mesure (1979).
On parle aussi de canicule océanique et sur terre, les chaleurs extrêmes ont battu de nouveaux records au Portugal, en Scandinavie, en Corée du Sud, au Japon, en Algérie parfois accompagnées de gigantesques incendies ; la Grèce et la Californie ont aussi connu des incendies meurtriers. Le recul des glaces a été marqué en Arctique, avec un niveau historique en janvier-février.

Le 13 octobre 2020 : Mars sera de 62,1 millions de kilomètres.

 

RISQUE D’UNE CANICULE

L’addition de la boucle de rétrogradation de Mars en Bélier et de sa proximité durant cette année m’a donc conduit à avancer cette hypothèse.

Pour dégager une période et illustrer mon propos de manière astrologique, j’ai pointé un jour « névralgique » pour le 17 août durant lequel se formera un trigone parfait Soleil Lion à Mars Bélier (voir thème). Aspect d’incandescence s’il en est ! En effet, nous avons là, un foyer igné dans son expression absolue : Soleil Lion et Mars Bélier, autrement dit les deux astres dans leur signe respectif de maîtrise. Pour aller jusque dans le pléonasme, ce sera du chaud brûlant puisque le quatuor signes et planètes relève de l’élément feu. Nous avons la conjugaison du chaud et du sec.

Thème du 17 août 2020

 

Nous observons que Mars Bélier adressera un carré à Saturne et Pluton. Aspects de tensions, de dureté. Configuration de cassure… Sans oublier que Saturne Capricorne peut symboliquement se rattacher aux personnes faibles, démunies et âgées. Sa conjonction à Pluton accentuant le risque. En tenant compte des orbes, la date mentionnée du 17 août peut être avancée d’une dizaine de jours et prolongée.
Il est à craindre que nous soyons dans une période de survoltage, d’intense chaleur pour ne pas dire de canicule. Août étant fréquemment le mois le plus chaud. Irons-nous vers un confinement climatique ?

L’une des fonctions de l’astrologie étant d’avertir donc d’anticiper, il apparait donc judicieux de s’y préparer en s’organisant au mieux afin de supporter cette « éventuelle canicule».

Certes, l’on pourra m’objecter que la date réelle où Mars sera au plus proche de la terre sera le 13 octobre. Mais ce serait oublier la course de Mars qui s’approche progressivement de la terre exerçant ainsi sa pression progressive.

 

CRISE SOCIALE

Thème du 13 octobre 2020

La date du 13 octobre (voir thème) peut aussi marquer un cap fort d’une crise sociale, une colère collective, une pointe aiguë de ladite crise. Nous avons un paquet de dissonances de taille qui font intervenir pas moins de 5 astres : le triptyque Capricorne : Jupiter-Saturne-Pluton au double carré d’une opposition Mars-Bélier à Soleil-Balance ! Dans la foulée, trois jours plus tard, se formera la nouvelle Lune en Balance (voir thème) qui s’inscrira dans les dissonances. En astrologie mondiale, le Soleil représente l’autorité, le roi, le chef d’État. Balance, le signe social par excellence, soucieux de justice, d’harmonie est touché de plein fouet. Ce qui augure une colère, une révolte prenant précisément racine sur ces points. Vénus maîtresse de cette nouvelle Lune se trouvant à l’opposition de Neptune : propagation, emballement, la vague déferlante. On est porté par une émotion qui prend racine dans une blessure, une souffrance, un sentiment d’injustice, etc. Notons aussi que l’opposition Vénus Neptune se fait dans l’axe Vierge-Poissons qui se rattache à la santé et par voie de conséquence toutes les questions liées à ce secteur.

Thème nouvelle Lune du 16 octobre 2020

 

Pour conclure, tout ceci laisse à présager un second semestre chaud, mouvementé et c’est un doux euphémisme. À compter du 29 juin, date d’entrée de Mars en Bélier, le rythme va crescendo.

Fabrice Pascaud