Support divinatoire pour certains, miroir psychologique pour d’autres, le Tarot s’adresse avant tout à notre monde intérieur, à cette partie secrète qui attend qu’on lève son voile pour nous donner à voir et à comprendre notre présence au monde. Vingt-deux arcanes majeurs qu’il faut considérer comme un livre initiatique auquel il manque la reliure.

Cette reliure c’est à chacun de nous de la créer en fonction de notre parcours individuel et spirituel, car le tarot est avant tout un chemin initiatique qui s’ouvre par l’arcane I Le Bateleur jusqu’au Mat (l’arcane sans nombre). Et il ne saurait y avoir de chemin initiatique sans amour qu’il soit à la fois charnel et spirituel. Sur le plan de l’incarnation terrestre, l’amour a besoin de s’incarner dans une âme, un esprit et un corps. C’est pourquoi « Le tarot de l’art d’aimer » abordera essentiellement chaque lame sous cet éclairage, celui des sentiments et de l’amour. Nous découvrirons ainsi du premier au dernier arcane comment celui-ci vit sa passion amoureuse.

LE BATELEUR (arcane I)

 

SA FAÇON D’AIMER

Le Bateleur est un amoureux fou, permanent. Sa tenue vestimentaire aux multiples couleurs marque ses embrasements, ses élans qu’il a du mal à maîtriser. Il aime comme un cœur bat, et, grand dieu, qu’il bat ce cœur dans cette poitrine jeune, toujours prête à mordre la vie ! Ainsi, sa vie amoureuse pour aussi riche et tumultueuse qu’elle soit reste par voie de conséquence difficile à stabiliser. Eh oui ! il ne sait pas résister au vent nouveau, à l’appel des sens… C’est un touche à tout, (…)

 

ET SI LORS D’UN TIRAGE, LE BATELEUR RENCONTRE :

 

LA JUSTICE : C’est l’étape de l’engagement. Le Bateleur, qui a pris de la maturité depuis sa rencontre avec La Papesse et les autres arcanes, se doit maintenant de mettre dans La Balance le poids de ses actes passés. Il est face à sa propre conscience, c’est une phase d’introversion. (…)

LA TEMPÉRANCE ah ! La Tempérance arrive au moment opportun. Elle vient apporter sa note de sagesse et de constance. L’arcane précédent, éprouvant et sans concession, laisse inexorablement des traces psychologiques qu’il convient ensuite de dépasser. La Tempérance conseille donc au Bateleur (…)

Pour en savoir davantage, lire « Le tarot de l’art d’aimer » publié aux éditions Bussière

 

Fabrice PASCAUD