Une chose est sûre, la vie politique n’est pas un long fleuve tranquille. En témoigne, « l’affaire Benjamin Griveaux » qui redessine la campagne des municipales. Dans l’étude précédente du 22/01/2020, j’écrivais à propos du thème de M. Griveaux : Une conjonction Soleil Vénus Capricorne opposée à Jupiter Cancer dans l’axe IV — X : de grâce en disgrâce et inversement. La cote varie selon les situations. La route est barrée par une force contraire qui peut surgir dans sa propre famille que celle-ci soit intellectuelle, politique, etc. Et je concluais par : Ces élections l’amèneront sans doute à redéfinir sa position au sein de sa famille politique et à tracer une nouvelle trajectoire, c’est probable. Autant dire que le terrain m’apparaissait très fragile, mais de là à augurer une telle attaque, loin s’en faut ! N’oublions jamais que l’astrologie donne un climat, une tendance, c’est ce qui la différencie de la voyance et autres arts divinatoires. Cela dit, dans ces agressions tapies dans l’ombre qui surgissent avec une brutalité et une violence extrême comment ne pas lire « l’effet » du triptyque Jupiter Saturne Pluton Capricorne ? Sans foi ni loi, tout ce qui tire vers le bas, le sordide, etc. s’y exprime sans retenue aucune. Donc, nous pouvons encore nous attendre à des « révélations », des événements qui n’élèveront pas le débat. C’est ce qui m’avait fait dire dans l’étude du thème de Mme Dati : En politique, les peaux de bananes ne manquent jamais et les révélations de dernière minute non plus.

Et maintenant…

Mme Agnès Buzin succède ainsi à M. Griveaux dans la course à la mairie de Paris.
Née le 01/11/1962 à 2 h — Paris 12 (source Astrothème)
Je ne m’attarderai pas sur l’étude approfondie du thème natal. Notons cependant un axe d’horizon très éloquent en termes de force et de pouvoir : une conjonction Uranus Pluton à l’ascendant opposée à Jupiter Poissons au descendant ! L’ensemble des dites configurations trouvant son point de résolution vers le Soleil du Scorpion — un trigone (Jupiter Soleil) et un sextile (Uranus Pluton au Soleil). Indépendance (Uranus), Pouvoir (Pluton) et autorité (Jupiter) l’ensemble catalysé par le Soleil (l’ego).

Ce changement abrupt (la veille ou l’avant-veille, Mme Buzin déclarait que sa fonction en tant que ministre de la Santé lui importait davantage que la course à la mairie de Paris étant donné la gravité de la situation avec en particulier le coronavirus.) On peut donc parler d’un changement de cap spectaculaire ! Uranus transite le Taureau et adresse un trigone à Uranus natal et à l’ascendant et une opposition au Soleil natal et un carré à Saturne natal. L’inattendu propre à Uranus qui renverse une situation sans que l’on s’y attende est bien là dans sa toute signification symbolique. Sans omettre la conjonction Saturne Pluton fin Capricorne formant un trigone à la cuspide du MC et un sextile à Vénus Scorpion angulaire cuspide du FC (Vénus ayant maîtrise sur la cuspide du MC Taureau). Le Soleil (qu’il ne faut jamais oublier) en transit toute fin Verseau forme une conjonction dissociée à Jupiter natal Poissons. Pour conclure, Mars début Capricorne au trigone d’Uranus natal ! Par conséquent, Mme Buzin devait se préparer à vivre un changement et pas des moindres.

 

Projections…

Son thème présente un ensemble de configurations nettement meilleures que celles de M. Griveaux. On peut donc dire de prime abord que ce changement est profitable à LREM.
Si les configurations marquaient un changement dans la vie de Mme Buzin, dire que lesdites configurations la conduiront à la victoire, c’est une autre histoire.
Personnellement, je pense que sa campagne ne va pas être simple. Elle la commence sous un Mercure rétrograde en secteur VII qui se place à l’opposition de la conjonction Uranus Pluton à l’ascendant. De plus, un Mercure® Poissons n’est pas l’indice d’une pensée très rationnelle, c’est tout le contraire. Autrement dit, l’intuition ne sera pas forcément bien dirigée, les décisions seront loin d’être claires, nettes et précises. Des cafouillages sont à craindre, des malentendus, etc. Mercure symbolise la communication, celle-ci apparaît brouillée, le message passe mal ou est mal perçu, selon. Certes, on me rétorquera que Mercure®, ce n’est pas la fin du monde et je l’entends. Mais une campagne repose avant tout sur la communication et, sur ce point, c’est Mercure qui a les pleins pouvoirs.
En revanche, ce même Mercure forme un trigone au Soleil et à Neptune natals ce qui semble positif, mais il y a dans tout cela de l’intangible, de la poudre de perlimpinpin, les contours sont mal définis, nous nageons dans le monde de Neptune, le principe de réalité si cher à Saturne est émoussé, fluctuant, etc.
Mme Buzin va-t-elle trop en promettre ? En dire ? Aura-t-elle le contrôle total de la situation ? etc.
N’oublions pas que le Soleil natal est au double carré de l’opposition Mars (lion) Saturne (verseau), et cette configuration est actuellement activée par le transit d’Uranus en Taureau. C’est ce qui m’amène à dire que sa campagne va être chaotique.
Mme Buzin peut donc faire illusion.
Reste à savoir jusqu’où l’illusion peut conduire ? La conjonction Soleil Neptune (maison VII) du 15 mars qui fait réplique à celle de sa naissance indiquera s’il s’agit bien d’une réalité ou d’une hallucination collective…

Fabrice Pascaud